La Banque africaine de développement et la  Convention des Nations Unies sur l'eau ont convenu d'encourager  conjointement les pays africains à rejoindre l'organisation de gestion de  l'eau des Nations-Unies afin de promouvoir une gestion intégrée et durable  des ressources en eau, a indiqué la BAD sur son site web. 

 

Cette décision fait suite à la visite d’une délégation de la Convention  des Nations Unies sur la protection et l’utilisation des cours d’eau  transfrontières et des lacs internationaux au siège de la BAD à Abidjan en  avril dernier, a précisé la même source. La délégation a informé les hauts responsables de la Banque des activités  de cet organe et a recommandé aux clients de la Banque d’adhérer à la  Convention.  Ils ont également exploré les possibilités de renforcer la coopération au  niveau continental et dans des bassins et régions spécifiques à travers  l'Afrique .  Dans ce cadre, le secrétaire de la Convention sur l'eau, Francesca  Bernardini a déclaré que cet organisme avait pour objectif de promouvoir la  gestion durable des eaux transfrontalières grâce à la coopération et au  partenariat, rapporte la BAD. "La Convention et ses activités sont conformes à la stratégie du secteur  de l'eau de la BAD , notamment en soutenant la politique de gestion  intégrée des ressources en eau de la Banque à tous les niveaux des besoins  en eau de ses opérations", a-t-elle précisé. L’adhésion à la Convention des Nations Unies sur l’eau présente les  avantages suivants : durabilité accrue des projets régionaux, de  coopération et réduction des risques d’investissement, selon Bernardini. Plusieurs activités menées dans le cadre de la Convention contribuent  également au renforcement des capacités des pays en matière de gestion de  l’eau et à l’efficacité des interventions de la Banque à long terme. La Convention sur la protection et l'utilisation des cours d'eau  transfrontières et des lacs internationaux a été négociée en 1990-1992 dans  le cadre d'un processus intergouvernemental sous les auspices de la  Commission économique pour l'Europe des Nations Unies. Depuis 2016, l'adhésion à la Convention des Nations Unies sur l'eau a été  ouverte à tous les Etats membres des Nations Unies.  A ce jour, 44 pays ont ratifié la Convention sur l'eau, dont six non  européens.

APS