L'Entreprise de transport urbain et suburbain  d'Alger (ETUSA) a mis en place un dispositif spécial pour desservir les  cimetières à Alger durant les deux jours de l'Aïd El-Adha coïncidant avec  les 11 et 12 août 2019, a indiqué mercredi un communiqué de cette  entreprise publique.

 

Un programme spécial "Aïd El Adha" a été conçu afin de permettre à la  population algéroise de se déplacer aisément vers les différents cimetières  de la capitale. A cet effet, quatre (4) stations ont été désignées pour desservir en  navettes spéciales les nombreux cimetières d'Alger selon le programme  suivant: De la station place 1er mai à destination des cimetières El-Alia,Garidi,  El-Madania. De la station Place des martyrs à destination des cimetières El Alia, El  Kettar (côté haut), El Kettar (côté bas),  Ain Bénian et Bouzaréah. De la station Chevalley à destination Beni Messous, Dely-Brahim et Oueled  Fayet. De la station Bachdjerrah à destination du cimetière Sidi Rezine vers Sidi  Moussa. De la station El Harrach à destination du cimetière El-Alia par Sidi  Tayeb. De la station Zeralda à destination du cimetière cité En-Nadjd Sidi  Ménnif. Par ailleurs, des liaisons sont également prévues au départ des localités  de Chaibia, Birtouta, Sidi M'hamed, Ed-Dalia, Zeralda et Rouiba pour  rallier les différentes stations de liaisons, a-t-on ajouté. L'UTUSA a précisé que le réseau des lignes régulières sera assuré selon la  programmation habituelle avec une moyenne de 180 bus par jour.

Le ministère de l'Environnement appelle les walis à préserver l'hygiène

Le ministère de l'Environnement et des énergies renouvelables a appelé l'ensemble des walis à travers toutes les wilayas à la mobilisation des moyens disponibles pour intervenir après l'accomplissement du rite du sacrifice le jour de l'Aïd, a indiqué mardi un communiqué de ce département."Aïd El Adha nécessite des préparatifs pour éliminer tous les points noirs avant, durant et après le rite du sacrifice en vue de préserver l'hygiène de l'environnement", souligne la même source. A ce propos, le ministère a insisté, dans son communiqué, sur la nécessité de nettoyer et de réhabiliter tous les points de ventes de bestiaux. Aussi, le même département ministériel a mis en avant l'impératif d'éliminer toute trace de sang au niveau des quartiers et des abattoirs. Cette opération exige la mobilisation des bureaux d'hygiène, des moyens disponibles et de tous les énergies de la société civile dans un cadre de solidarité afin de fêter l'Aïd dans de bonnes conditions".

S.A