Des hadjis au nombre de 297 venus d'Oran ont refusé mercredi de loger dans l'hôtel "Chourouk Edhiafa" à la Mecque (Arabie Saoudie), ce qui a nécessité leur déplacement vers un autre hôtel, a constaté l'APS sur place.

 Les hadjis ont refusé de loger dans cet hôtel en raison de la dégradation des lieux  à l'intérieur et à l'extérieur, estimant qu'il n'était pas à la hauteur du niveau des hadjis.       En dépit des démarches entreprises par la mission algérienne toute la nuit et jusqu'à 01:30, les hadjis ont refusé de rentrer dans l'hôtel, jusqu'à ce que les membres de la mission ont pris la décision de transférer les hadjis à l'hôtel "Mawassim Adjiad".       Dans ce cadre, le président du centre de la Mecque M. Mohamed Echeikh s'est déplacé sur les lieux pour rassurer les hadjis et prendre en charge leur déplacement vers un nouvel hôtel.       Dans une déclaration à l'APS, M. Cheikh a évoqué "la dégradation de l'environnement extérieur de l'hôtel beaucoup plus que des chambres et des étages".       Répondant à une question sur les arguments du choix de cet hôtel, le même responsable a indiqué que le choix des hôtels se faisait durant la saison préparatoire, à travers un comité sectoriel composé de plusieurs secteurs, tels que le tourisme, les affaires religieuses, les finances et le consulat algérien à Djeddah, ajoutant que la mission loue cet hôtel depuis cinq ans mais, "cette fois le propriétaire de l'hôtel n'a pas pris en considération le volet hygiène"        Ce cas de contestation est le troisième enregistré depuis le début de la saison, concernant les hôtels de "Manarat El Imane" et "Esseridji".

APS