Imprimer
Catégorie : Actualite

 Un montant global de 100.000 euros a été dépensée par l'Algérie dans la promotion de la candidature de la ville d'Oran pour l'organisation des Jeux méditerranéens de 2021, a affirmé mercredi à Alger le président du comité olympique et sportif algérien (COA), Mustapha Berraf.

Après l'attribution de l'organisation des JM-2021 à la capitale de l'ouest algérien, des voix contestataires ont fait part d'un manque de fair-play financier de la part de l'Algérie, qui aurait dépensé 5 milliards de dollars pour ravir la vedette à la ville de Sfax, concurrente directe d'Oran pour l'organisation de cette compétition. Une information démentie catégoriquement par Berraf, qui, pour prouver la véracité de ses dires, a révélé des chiffres précis, ainsi que la manière avec laquelle chaque somme d'argent a été dépensée. "Pendant notre campagne à l'organisation des Jeux Méditerranéens de 2021, nous avons dépensé environ 100.000 euros, dont 20.000 euros pendant notre séjour à Pescara (Italie)" où s'est tenu le vote, a expliqué le président du COA au Forum du journal El-Moudjahed. "Le reste de la somme a servi à couvrir les frais d'hébergement, de déplacement et de restauration des différentes délégations, venues à Alger et Oran pour inspecter certains projets, qui étaient déjà en cours de réalisation" a affirmé Berraf. Berraf a assuré que c'est surtout la solidité du dossier présenté par l'Algérie et la qualité des infrastructures proposées qui ont fait la différence. "Contrairement à nos amis Tunisiens qui avaient présenté un projet virtuel, sur plan, l'Algérie a présenté un dossier beaucoup plus concret, avec des infrastructures déjà en cours de réalisation, et cela qui a fait la différence" a considéré le président du COA. Certes, la somme de 100.000 euros n'inclut pas le coût de réalisation des différents grands projets à Oran, mais d'après Berraf, ces derniers n'ont jamais été compris dans la campagne à l'organisation des JM-2021. "Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a lancé un vaste programme du développement à travers tout le pays, et la ville d'Oran, à l'instar des autres Wilayas, a eu sa part de projets" a indiqué le premier responsable du COA. Autrement dit "Les projets en cours de réalisation à Oran étaient planifié depuis longtemps et ils auraient été réalisés, même si l'Algérie n'était pas candidate à l'organisation des JM de 2021" a conclu Berraf.

APS