Imprimer
Catégorie : Actualite

Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a affirmé à Alger que la gratuité des soins figurait parmi les constantes du projet de loi sur la santé.

Dans une déclaration à la presse, en marge de l'ouverture de la session d'automne du Conseil de la nation et en réponse à une question sur les critiques émises par certains partis concernant le projet de loi sur la santé, M. Boudiaf a affirmé que "la gratuité des soins est une constante du projet de loi sur la santé", précisant qu'il s'agissait d'"une ligne rouge à ne pas franchir". Il a ajouté, dans ce sens, que "le projet de loi sur la santé comprend un article claire qui prévoit la gratuité des soins". Evoquant les mesures relatives à la rationalisation des dépenses arrêtées par le gouvernement pour faire face à la chute des cours du pétrole sur les marchés internationaux, le ministre a souligné que "le ministère de la Santé était le premier à avoir fait un pas dans ce sens, et ce à travers la révision de la facture et des prix des médicaments". Le premier responsable du secteur a affirmé que "nombre de nouvelles orientations seront appliquées pour hisser le niveau de gestion locale des institutions du secteur". Par ailleurs, le ministre a nié avoir levé la subvention sur certains médicaments.

APS