Plus de 200 familles occupant des caves, des terrasses d'immeubles et des habitations précaires dans les circonscriptions administratives de Bir Mourad Raïs, Hussein Dey et Bouzaréah, ont été relogées, lundi à Alger, à Ouled Fayet, au titre de la deuxième phase de la 25e opération de relogement dans la wilaya d'Alger visant à éradiquer l'habitat précaire.

L'opération qui a débuté tôt dans la journée de lundi a concerné 52 familles occupant des caves à la cité la Concorde, commune de Bir Mourad Raïs, relogées à la cité 210 logements à Ouled Fayet (circonscription administrative de Chéraga), et ce en application du calendrier de relogement inscrit au titre de la 25e opération de relogement lancée par les services de la wilaya d'Alger. Intervenant à l'occasion, le wali délégué de la circonscription administrative de Bir Mourad Raïs, Kies Benamer a déclaré à l'APS que les familles relogées vivaient depuis des années dans des conditions difficiles et souffraient du problème d'exiguïté. La troisième phase de l'opération de relogement profitera à 64 familles occupant des habitations précaires, près du cimetière de Sidi Yahia, a-t-il fait savoir, assurant que les autres dossiers de relogement et les recours seront pris en charge. "Tous les moyens seront assurés pour le déblaiement des sites", a-t-il précisé. Le fichier national a permis de contrôler les dossiers des familles occupant des caves dans cette cité et révélé 6 cas signalés positifs, a indiqué le même responsable, ajoutant que les postulants avaient déjà bénéficié de logements de différentes formules consacrées par l'Etat à l'éradication de l'habitat précaire et des bidonvilles. Cependant, a-t-il poursuivi, les familles exclues peuvent introduire des recours auprès de la commission de wilaya ad-hoc pour y statuer. Le wali délégué de la circonscription administrative de Bir Mourad Raïs a fait savoir que les opérations de relogement menées ont permis de récupérer une assiette foncière qui servira pour la réalisation des projets de loisirs et de divertissement au profit des enfants et des jeunes, tandis que les caves récupérées seront aménagées et équipées puis mises à la disposition d'entreprises de nettoiement de la wilaya et d'associations sportives et culturelles. Par ailleurs, le président de l'Assemblée populaire communale (APC) de Kouba, M. Laadjailia Mokhtar a indiqué que l'opération de relogement d'aujourd'hui a bénéficié à 27 familles occupant, depuis plus de 30, des habitations précaires au niveau de bidonvilles près du cimetière de Kouba, en leur attribuant des logements décents à la cité 210 logements à Ouled Fayet, en attendant que cette APC bénéficie d'un autre quota pour éliminer les points noirs à "Saint Charles", "Saint Ive", et certaines habitations situées à Garidi II et à la cité "Renault". Rappelant que la commune de Kouba a bénéficié de près de 400 logements depuis le début des opérations de relogement, un nombre insuffisant pour  satisfaire les demandes croissantes, il a précisé que les assiettes foncières récupérées ont été proposées par la commission de wilaya en vue de les consacrer à la construction de logements promotionnels aidés. Pour la réalisation de cette opération, a-t-il ajouté, des équipements et des moyens matériels et humains considérables ont été mobilisés, outre la destruction des habitations précaires, juste après l'opération de relogement pour éviter leur occupation de nouveau. Dans le même sillage, les opérations de relogement se sont poursuivies aujourd'hui, à travers le relogement de 98 familles occupant des terrasses et des caves à Hussein Dey et 24 autres familles occupant des caves au niveau de la cité Sahel et le siège de la commune de Bouzaréah, qui ont bénéficié de logements décents à la cité 210 logements à Ouled Fayet.

M.B