Dans un nouvel format, le Forum des Chefs d’Entreprise organise, le 12 octobre 2019 à l’Ecole Nationale Supérieure de l’Informatique à Alger, la 5ème édition de l’Université d’été sous le slogan «Ensemble».

 L’organisation patronale indique, dans une note de présentation, que  l’université d’été, qu’elle organise, chaque année, « est devenue un événement économique majeur de la communauté d’affaires algérienne, grâceà sa notoriété médiatique et surtout par la qualité des débats et des échanges». Le Forum a toujours associé la communauté universitaire et celle de l’expertise en général à cet événement, ce qui a rehaussé son prestige. « Dans cette même démarche de partenariat avec le monde universitaire, l’université d’été sera organisée au sein même d’un établissement de formation supérieure, l’Ecole Nationale Supérieure d’Informatique » souligne le FCE. Pour l’édition 2019, le comité d’organisation propose un programme alternant entre les enjeux stratégiques pour l’économie et l’entreprise en particulier et les questions liées à l’actualité immédiate et les défis qu’elle impose aux entreprises algériennes. « Le principal défi auquel est confrontée l’économie algérienne est celui de sa compétitivité » estime l’organisation patronale. La construction de cette dernière, ajoute le FCE,  « n’est ni l’affaire d’une entreprise ou d’un secteur ou même d’une quelconque institution, mais l’affaire de toute la nation. Dans le monde des affaires, le Forum a pris conscience de cet enjeu et l’a inscrit dans une action collective et concerté ; il en a fait même son crédo autour d’un slogan « ensemble ». Aussi, le Forum des Chefs d’Entreprise, a jugé que la construction des avantages compétitifs s’inscrit dans une démarche à la fois prospective pour les industries de l’avenir, où l’Algérie ne doit pas rater son émergence, parce qu’elle peut partir, plus ou moins au même moment que tous les autres compétiteurs (économie numérique, économie de l’immatériel et de façon générale l’économie de la connaissance). La démarche s’inscrit aussi dans un pragmatisme pour mettre à niveau les secteurs traditionnels dans une perspective organisationnelle autour d’écosystèmes bien articulés autour de chaines de valeurs et de complémentarités inter et intra filières. La volonté du Forum des Chefs d’Entreprise d’aller dans un ensemble de rupture et de reconstruction appelle une cohésion de tous les acteurs dans la définition des objectifs, dans les formes d’organisation des écosystèmes coopératifs impliquant à la fois les entreprises et les autres acteurs, en particulier le monde universitaire et de la recherche. L’organisation de l’université d’été dans l’enceinte d’un établissement d’enseignement supérieur est l’expression de la volonté du Forum d’amorcer des relations avec l’enseignement et la recherche pour une coopération durable et bénéfique pour toutes les parties et in fine pour toute l’économie nationale. « La communauté des affaires, incarnée par le Forum des Chefs d’Entreprise, est diversifiée par ses activités, ses territoires, ses trajectoires et ses récits historiques, mais unie sur ses responsabilités sociales et sociétales et ses valeurs éthiques en affaires » indique l’organisation patronale.

Une table ronde sera dédiée aux entreprises en difficulté

Le programme proposé par le comité d’organisation comporte des conférences, des panels de discussion, des tables rondes et des témoignages d’acteurs majeurs du monde des affaires et des experts. « L’université d’été couvre des domaines variés de la vie des entreprises avec un facteur commun, les enjeux et les défis de l’avenir de notre économie et dont le succès ne peut être que le fruit des efforts de l’ensemble des acteurs économiques et sociaux tant le chantier de la transformation est immense » annonce l’organisation patronale.  Le Forum place le mot d’ordre « Ensemble» comme facteur d’union, de solidarité active et de partage. L’université d’été du Forum explore des horizons porteurs de promesses autour des industries du futur, tout en analysant les contraintes de l’immédiat. Les organisateurs ont prévu quatre panels. Le premier est consacré entièrement aux enjeux de l’industrie du numérique et de la transformation par le numérique et dont le facteur capital humain est au cœur de toute la démarche. Deux conférences plénières (sous le format Key Note) et un témoignage sont programmés. Les débats sur ces questions se poursuivront dans un panel composé d’experts venant du monde académique et de celui des affaires. Le deuxième panel porte sur les difficultés de financement des entreprises en période de crise et aux nouvelles solutions attendues dans un contexte difficile ; des témoignages d’acteurs sur le terrain apporteront des éclairages sur les difficultés et sur les solutions possibles. Le troisième abordera les questions de l’éthique en affaires, de la Responsabilité sociale et Sociétale de l’entreprise et du développement durable. Un témoignage par une entreprise engagée dans ces processus sera donné par son chef. Un 2ème témoignage exposera le rôle d’une association dans l’émergence de la culture du développement solidaire et socialement responsable. Le quatrième panel, offre une perspective nouvelle pour les investisseurs en quête d’opportunités. A travers ce Panel, le FCE veut explorer les opportunités d’investissement dans le cadre de la valorisation du patrimoine culturel national et des opportunités qu’offre l’économie du sport. Ce panel verra la participation d’un côté des chercheurs et experts dans ces domaines et de l’autre côté des investisseurs potentiels dans ces nouvelles filières porteuses d’opportunités variées et nombreuses. Une table ronde sera dédiée aux entreprises en difficulté. Les participants à la table ronde dresseront un état des lieux des grandes difficultés rencontrées par les entreprises dans le contexte actuel et particulier de l’Algérie ; il est attendu aussi des propositions de redressement ou au moins de sauvegarde.

  1. S.

.