Le ministre du Travail, de l'Emploi et de Sécurité Sociale, Tidjani Hassan Haddam a réitéré, jeudi à Alger, l'engagement de l'Etat à garantir, "en toutes circonstances", le versement des pensions de retraite et la pérennité du système de sécurité sociale général.

 Dans une déclaration à la presse en marge d'une rencontre sur la greffe du foie chez l'enfant, le ministre a affirmé que "l'Etat s'engage entièrement  à garantir, en toutes circonstances, le versement des pensions de retraite et la pérennité du système de sécurité sociale en général", ajoutant que cet "engagement découle des principes sociaux de l'Etat".Rappelant, à ce propos, que le système national de retraite connaît, depuis des années, de "grandes difficultés financières", M. Haddam a indiqué que "c'est grâce à l'appui financier de l'Etat que le versement des pensions de retraite s'effectue normalement depuis 2017 ". Certes, cette situation critique requiert, a-t-il dit, des réformes à  moyen et long termes pour préserver les "équilibres financières de ce système à même de garantir la continuité de ses prestations au profit des futures générations".Par ailleurs, le ministre a fait savoir que son département avait lancé,  ces derniers mois, des concertations et des ateliers de réflexion, en collaboration avec les différents partenaires et intervenants concernés par le système de retraite qui nécessite, a-t-il souligné, "un débat national pour aboutir aux solutions idoines possibles". Dans le cadre de cette démarche, M. Haddam a annoncé la tenue, novembre prochain, d'assises nationales sur la sécurité sociale pour élargir le débat aux différents secteurs et instances concernés, aux partenaires socio-économiques et aux représentants de la société civile, avec la participation d'experts nationaux et étrangers.

APS