Des négociations sont en cours entre les directions des banques publiques et leurs syndicats autour de la prise en charge des doléances de ces derniers, a indiqué lundi à l'APS le président de la Fédération nationale des travailleurs des banques et des assurances, Mohamed Zoubiri.

"Nous sommes en plein négociations avec nos P-dg (des banques publiques). Une réunion entre la Fédération et ces responsables est prévue aujourd'hui (lundi) en fin de journée ou demain matin (mardi) pour parvenir à un compromis sur la concrétisation de la plateforme des revendications des travailleurs, adoptée le 12 juin dernier", a-t-il précisé. "Notre objectif est de parvenir à la prise en charge de nos revendications sans passer par la grève. D'ailleurs cette dernière ne nous a jamais servis. Nous souhaitons juste arriver à un accord et nous sommes optimistes, notamment après l'intervention de l’inspection générale du travail pour nous aider à parvenir à cet accord", a-t-il ajouté. Interrogé sur les revendications principales des travailleurs de ces banques publiques, M. Zoubiri a expliqué qu'elles portaient sur "l'augmentation du point indiciaire dans la grille des salaires, du relèvement de la prime de transport et celle du panier, ainsi que la révision de la rémunération de l'ancienneté". Questionné sur la journée de protestation observée dimanche dernier par les compagnies publiques d'assurance, il a souligné que ce débrayage a été "largement suivi". "Les PV (Procès-verbaux) relatifs à la plateforme des négociations entre les assureurs publics et l’administration ont été signés mais on ne comprend pas pourquoi le ministère des Finances tarde-t-il à les valider", s'est-il indigné.  Interrogé par la presse jeudi en marge d'une rencontre organisée à l'occasion de la Journée internationale de l'Epargne, sur le mouvement de grève enregistré dans le secteur bancaire public, le président de l'Association des Banques et établissements financiers (Abef), Ibrahim Smide a indiqué qu'"un dialogue était mené entre le syndicat et les directions des établissements bancaires". M.Smide, qui est également Président-directeur général de la Banque extérieure d'Algérie (BEA), a précisé que les "négociations durent depuis près de 3 mois et devront être couronnées par des solutions".

R.N.