Les laboratoires de contrôle de la qualité et de la répression des fraudes sont tenus d'appliquer une technique spécifique pour détecter les bactéries présentes dans les produits alimentaires, selon un arrêté du ministère du Commerce, publié au journal officiel n 65.

 

L'arrêté s'inscrit dans le cadre du contrôle de la qualité, la répression des fraudes et la protection du consommateur en rendant "obligatoire la méthode horizontale pour le dénombrement des micro-organismes par comptage des colonies à30 C par la technique d'ensemencement en surface". Cette méthode spécifie "une technique horizontale de dénombrement des micro-organismes capables de se développer et de se former des colonies à la surface d'un milieu solide après incubation aérobie à 30C", explique-t-on. Au sens de cette méthode, il est entendu par le micro-organisme, une entité de taille microscopique comprenant des bactéries, les champignons, les protozoaires et les virus. "Pour le dénombrement des micro-organismes par comptage des colonies à30 C par la technique d'ensemencement en surface, les laboratoires du contrôle de la qualité et de la répression des fraudes, ainsi que les laboratoires agrées à cet effet , doivent employer cette méthode", selon l'arrêté. Cette méthode doit également être utilisé par le laboratoire lorsqu'une expertise est ordonnée. Elle s'applique aux produits destinés à la consommation humaine ou animale, ainsi qu'aux échantillons  de l'environnement du domaine de la production d'aliments destinés à la consommation humaine  ou animale et à la préparation des aliments. Cette méthode concerne l'analyse des produits contenant des organismes  sensibles à la chaleur susceptibles de former une partie significative de l'ensemble de la flore bactérienne( par exemple: des organismes psychotropes présents dans des aliments de réfrigérés et congelés, des aliments secs et d'autres aliments pouvant contenir des organismes sensibles à la chaleur).   Il s'agit aussi des produits contenant  des bactéries aérobies susceptibles de former une partie significative de l'ensemble de la flore (par exemple : Pseudomonas spp), des produits contenant de petites particules qu'il peut se révéler difficile de distinguer des colonies dans une boîte de Petri ensemencée en profondeur,  des produits dont la couleur intense empêche la reconnaissance des colonies dans une boîte de Petri ensemencée en profondeur. La méthode concerne également les produits pour lesquels il est nécessaire de faire la différence entre les différents types de colonies dans le cadre de l'évaluation de la qualité des aliments.     En plus de la technique d'ensemencement en surface manuelle, la présente méthode spécifie, également l'utilisation d'un dispositif d'ensemencement en spirale, méthode rapide de dénombrement des colonies en surface(10). La présente méthode peut ne pas être adaptée à l'analyse de certains aliments fermentés destinés à la consommation humaine et aux aliments pour animaux et à d'autres milieux ou les conditions d'incubation peuvent être plus appropriés. Toutefois, cette méthode peut être appliquée à de tels produits, même si elle ne détecte pas totalement les micro-organismes présents en majorité dans ces produits alimentaires.

S.A