La ministre de la Poste, des Télécommunication, des Technologies et du Numérique, Imane Houda Feraoune a supervisé, mardi à Alger, en compagnie du ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Chérif Omari la cérémonie de signature d'un accord relatif au  financement du projet de numérisation des structures du ministère de l'Agriculture.

 Signé au Parc technologique de Sidi Abdellah (Alger), l'accord porte sur  le financement du projet de numérisation des structures du ministère l'Agriculture, du développement rural et de la Pêche à travers "le Fonds d'appropriation et de développement des technologies de l'information et de  la communication (TIC) et redistribution du spectre des radioélectriques".  Les participants à cette cérémonie ont indiqué que cet accord s'inscrivait "dans le cadre des efforts consentis par le ministère de la Poste, des Télécommunication, des Technologies et du Numérique visant l'accompagnement des différents secteurs ministériels dans leurs projets de numérisation", renforçant ainsi les démarches visant à généraliser l'usage des TIC et réunir les conditions favorables à l'émergence d'une économie forte et durable, fondée sur la numérisation comme outil de gestion et de suivi.  Selon les clauses de l'accord, le ministère de la Poste accompagnera le ministère de l'Agriculture lors des différentes phases de réalisation de ce projet, à partir de l'étude préliminaire jusqu'à sa réception définitive . S'exprimant à cette occasion, M. Omari a précisé que "la numérisation est devenue, aujourd'hui et plus que jamais, une nécessité pour la modernisation de l'administration et la facilitation et la simplification des procédures administratives", permettant de gagner du temps. Le projet de numérisation du ministère de l'Agriculture permettra d'augmenter la rentabilité des différentes structures et sous sa tutelle et réduira les charges administratives en faveur de tous les acteurs de ce secteur prometteur, notamment en terme de politique de diversification de l'économie nationale, a-t-il poursuivi Soulignant que le secteur de l'Agriculture figurait parmi "les secteurs les plus importants de l'économie nationale", Mme. Feraoun a affirmé, pour sa part, que son renforcement par des programmes et des systèmes numériques et des TIC augmentera inéluctablement la productivité et permettra la création de plus de postes d'emploi.            Les deux ministres ont écouté un exposé détaillé sur le projet, comportant un diagnostic du système informatique adopté au niveau du ministère de l'Agriculture, du Développement rurale et de la Pêche ainsi qu'un plan pour son développement.  L'exposé à abordé également les étapes de réalisation du projet auquel une enveloppe de près de deux (02) mds DA a été consacrée et s'étalera sur 38 mois. Ce projet devrait doter le ministère de l'Agriculture par un système informatique sécurisé et fiable, permettant le développement des services électroniques.         A rappeler que depuis 2016, plus de 41 projets ont été financé par le fonds d'appropriation et de développement des TIC, répartis sur neuf (09) départements ministériels et sept (07) instances publiques.    Ces projets ont bénéficié également d'un accompagnement technique du ministère de la Poste, des Télécommunication, des Technologies et du  Numérique.       Au terme de cette rencontre, les deux ministres ont supervisé le lancement d'une campagne de reboisement au niveau du parc technologique Sidi Abdellah pour la plantation de 2.000 arbustes avec la participation des fonctionnaires du parc et les élèves des établissements scolaire situés à proximité.

T.A