Plusieurs projets de développement ont été annoncés, lors d'une session ordinaire de l'Assemblée populaire de wilaya (APW) d'Alger, à l'instar de l'extension du métro et du tramway d'Alger, et la réalisation d'un centre hospitalo-universitaire (CHU) d'une capacité de 700 lits à Staoueli.

Supervisant les travaux de la session ordinaire de l'APW, le wali d'Alger, Abdelkhalek Sayouda a indiqué que le Gouvernement avait donné son accord concernant la levée du gel sur des projets importants à la capitale, en tête desquels l'extension du métro et du tramway d'Alger", dont les travaux débuteront "avant la fin de l'année en cours", faisant savoir que les travaux d'extension du métro d'Alger Bab El Oued-Chevalley (9.5 km) seraient confiés à l'entreprise publique Cosider. Le second projet concerne le tramway d'Alger qui connaîtra l'extension de la ligne Dergana (Bordj El Kiffan) jusqu'à Heraoua, puis vers Ain Taya et enfin Bordj El Bahri. Par ailleurs, M. Sayouda a fait état de la réalisation de plusieurs projets importants dans le secteur des transports terrestre et maritime, financés par la wilaya, notamment la réalisation d'un dédoublement de trois axes routiers de plus de 25 km au niveau de l'est de la capitale, outre la radiale d'Oued Ouchayeh sur une longueur de 100 m. Il a également évoqué le projet de l'entrée des Annassers qui "constituera un axe supplémentaire au cœur d'Alger", reliant Kouba et Birkhadem menant jusqu'à la rocade sud près d'Oued Mazafran via la RN1 sur un linéaire de 19 km. De surcroît, la wilaya d'Alger se verra renforcée par un programme d'amélioration et de réhabilitation du réseau routier, et l'accompagnement des projets des nouvelles agglomérations. Il s'agit également du projet de réalisation d'un CHU à Staoueli (Alger ouest), d'une capacité de 700 lits, suite à la levée du gel sur cette structure par le Gouvernement. Affirmant la disponibilité de l'assiette foncière destinée à cette nouvelle structure sanitaire, le wali d'Alger a fait part de son accord de confier le projet à une société étrangère. Les modalités de financement de ce projet d'envergure seront définies, jeudi, au siège du ministère des Finances. Concernant le raccordement de quelque 10.000 nouveaux ménages au réseau de gaz et d'électricité, le wali d'Alger a estimé qu'il serait réalisé d'ici fin 2020, rappelant qu'en 2019, plus de 7.200 foyers ont été raccordés au réseau, et pas moins de 6.100 points d'éclairage mis en place sur 6 axes principaux dans le cadre du système d'éclairage économique. Quant aux programmes d'assainissement, d'alimentation en eau potable et de résilience des villes, M. Sayouda a assuré que ces chantiers avaient contribué positivement aux indicateurs d'assainissement, avec un stock global d'eau traitée dépassant les 498.000 m3/jour, soit un taux d'assainissement de 80%.Evoquant l'assainissement des 262 lots formant les assiettes foncières destinées à l'investissement, les services de la wilaya poursuivent de visu leur action avec l'abrogation de 20 décisions d'attribution, le dépôt de 59 plaintes contre les bénéficiaires accusant un retard dans le lancement de leurs projets, outre l'envoi de 184 premières mises en demeures et 134 secondes mises en demeure à l'adresse de différents bénéficiaires.

Un budget initial de 52,5 milliards Da pour l'exercice 2020

Les membres de l'APW ont validé, lors de cette session, le projet du budget initial pour l'exercice 2020 fixant les recettes et dépenses à hauteur de 52,5 milliards Da. Le président de l'APW d'Alger, Karim Bennour estimé que ce montant reflétait la dimension de proximité, adoptée par les élus de l'Assemblée en matière de prise en charge des préoccupations des citoyens et des différents problèmes, encore soulevés dans plusieurs secteurs. Selon le rapport final de la session, le budget de gestion dépasse les 30 milliards Da, soit une hausse de 2,5 milliards Da (9%) par rapport à 2019, tandis que le budget de fonctionnement a été fixé à 21,5 milliards Da (41,5%). L'APW relève, dans son rapport, l'inscription de plusieurs projets en vue d'améliorer le cadre de vie des citoyens, ce qui dénote de l'intérêt de la wilaya pour les quartiers privé du réseau d'électricité et de gaz. Dans ce sens, un montant de 2 milliards Da a été affecté à l'extension du réseau routier, 1 milliard Da pour le raccordement au réseau gaz et électricité, 1,5 milliard Da pour la réhabilitation des forêts et des espaces verts, outre la réalisation et la réhabilitation de structures sportives.

R.N.