L'appel des candidats à "consolider le front interne" et l'unité nationale pour faire face à toute forme de parasitage de la présidentielle du 12 décembre prochain ainsi que la condamnation unanime de l'ingérence du Parlement européen dans les affaires internes du pays, ont été largement repris par les titres de la presse nationale paraissant samedi.

Les sorites des candidats à l'occasion de la 13ème journée de la campagne électorale ont été focalisées sur le rejet la condamnation unanime de la résolution adoptée par le Parlement européen sur les libertés en Algérie. Ils ont aussi ont multiplié leurs appels à "resserrer les rangs" et "la cohésion face aux ennemis de l'Algérie". La Jour d'Algérie qui a barré sa Une avec un titre "Front uni contre l'ingérence extérieure", a relevé que "plusieurs instances officielles, partis politiques, organisations et associations nationales ont dénoncé vigoureusement cette résolution, la qualifiant +d'ingérence flagrante dans les affaires internes et de provocation contre le peuple algérien+". Le quotidien Le Soir d'Algérie est allé dans ce sens en faisant ressortir les appels des candidats: Ali Benflis a ainsi mis l'accent sur "la consolidation du front interne", Azzedine Mihoubi a affirmé qu'il "refuse toute ingérence étrangère", au moment où Abdelaziz Belaid a soutenu que "L'Algérie sortira de l'impasse", alors que Abdelakder Bengrina a ouvertement "dénoncé le Parlement européenne". L'Expression qui a titré sur "la condamnation nationale et internationale de la résolution du Parlement européen", a fait observer dans son commentaire "qu'il ne faut pas confondre entre Union européenne et le Parlement européen", précisant à cet effet que "le Parlement ne dispose pas d’initiative législative dont la Commission européenne a le monopole". Dans son éditorial titré "Colère à Alger, gêne à Bruxelles", le quotidien Liberté a notamment mis en exergue la réaction la Haute représentante de l'Union européenne (UE) pour la politique étrangère et la sécurité, "Federica Moghereni qui a insisté sur le respect de la souveraineté et l'autonomie de l'Algérie". Consacrant plusieurs articles aux sorties des candidats sur le terrain durant le week-end, le quotidien El Moudjahid a relevé que la campagne électorale, "lancée le 17 novembre, entame sa dernière ligne droite à l'occasion sa 3ème et dernière semaine". "Alors que les candidats poursuivent leurs activités et tournées à travers les wilayas, l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) continue la préparation de la prochaine phase du scrutin", annonçant en même temps l'organisation d'un débat télévisé entre les cinq candidats, qualifié "d'expérience inédite". Dans son éditorial, le quotidien arabophone Ec Chaab a largement repris les déclarations des candidats à la magistrature suprême, affirmant à ce propos que "l'unité nationale et la stabilité du pays constituent le dénominateur commun entre ces candidats", soulignant aussi leur appel unanime au respect de la souveraineté des pays. Le quotidien El Massa a abondé dans le même sens en rapportant les propos des cinq candidats qui ont dénoncé en bloc l'ingérence du Parlement européen dans les affaires internes de l'Algérie. La publication a en outre qualifié l'attitude des députés européens de "provocation du peuple algérien". Pour sa part, El Bilad a repris les propos de Azzedine Mihoubi, lequel a estimé que les députés européens ont fait montre "d'insolence", alors que Abdelmadjid Tebboune a relevé "l'esprit colonialiste" de ces mêmes députés. Le quotidien Ennahar a fait observer dans son commentaire que les députés européens gagneraient à dénoncer la répression que subissent les Gilets jaunes en France au lieu de s'intéresser au Hirak qui se déroule dans la sérénité en Algérie depuis le 22 février 2019. A propos Hirak, le quotidien El Watan a consacré plusieurs articles et commentaires au 41ème vendredi de mobilisation, donnant notamment la parole au président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme, Me Noureddine Benissad qui a affirmé que "les Algériens doivent prendre eux-mêmes leur destin en main". Sous le titre "Vendredi noir de monde", Reporter a assuré une large couverture du Hirak, alors que le quotidien El Khabar a relevé que les Algériens ont renouvelé à l'occasion des marches populaires pacifique de vendredi leur rejet de l'ingérence étrangère tout en insistant sur le caractère pacifique de leur mobilisation. Les quotidiens de la presse nationale ont également commenté et repris de larges extraits du discours du Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-major de l’ANP, qui a affirmé que "les marches pacifiques enregistrées à travers tout le pays, lors desquelles les fidèles enfants de notre peuple se sont tenus en rang serré pour soutenir le processus électoral et appuyer l’ANP dans ses positions", reflètent "un degré élevé de maturité chez les enfants de l’Algérie et leur conscience des machinations, complots et conspirations qui se trament contre elle".

R.N.