Le ministre conseiller à la communication, porte-parole officiel de la présidence de la République, Belaïd Mohand Oussaïd a affirmé, ce mercredi à Alger, que l’affaire relative à la transaction commerciale d’une filiale du Groupe Sonatrach au Liban était un "dossier libano-libanais".

 Lors d’une conférence de presse, M. Belaïd a précisé en réponse à une question concernant cette affaire, qu'il s'agit "en premier lieu d'un dossier libano-libanais", ajoutant que "la justice algérienne se chargera du volet concernant l'Algérie". M. Belaid a fait savoir, à ce propos, que "le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait instruit le ministre de la justice d’ouvrir une enquête sur cette affaire et elle est en cours ". Soulignant que "ce qui est certain, c’est que l'Algérie en tant qu'Etat n'est pas impliquée dans de tels actes", qui concerneraient des individus", assurant que "la Justice suivra son cours et dévoilera la vérité".

K. B.