Le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Kamel Nasri, a affirmé à Alger que la conception des nouveaux projets de logement prendra en compte les exigences des personnes à besoins spécifiques.

Répondant à une question orale du membre de l’APN, Samir Zibouche du parti AHD 54, sur les droits de cette catégorie dans le secteur du logement et de l’habitat, le ministre a indiqué que "tous les nouveaux projets et plans urbanistiques prennent en compte toutes les stipulations de la législation relative aux droits de cette frange". Admettant que son secteur "a beaucoup à faire dans ce sens au niveau des anciens quartiers et infrastructures de base", le ministre s’est engagé à "déployer les efforts nécessaires pour résoudre ce problème de manière générale". A une question de la députée Fouzia Tahraoui du Front démocratique libre (FDL), sur l’éradication de l’habitat précaire, M. Nasri a fait savoir que les autorités publiques avaient recensé plus de 560 000 habitations précaires à l’échelle national en 2007, d’où le lancement du programme de 380 000 logements publics locatifs (LPL), en sus de l’octroi de 170 000 aides financières à la restauration. A une autre question du même député concernant les bidonvilles de la commune de Chettia, (Daira d'Ouled Fares dans la wilaya de Chlef), M. Nasri a précisé qu’elle n’existait pas lors du recensement, c’est pourquoi aucun quota de logement n’a été accordé à cette commune, s’engageant, toutefois, à l’inclure dans le nouveau programme en cours de préparation en collaboration avec le ministère de l’Intérieur. En réponse aux préoccupations du député Hadj Cheikh Barbara (Mouvement populaire algérien) liées au programme de logement de Tissemsilt, le ministre a fait savoir que cette wilaya a bénéficié d’un quota global de 4.265 unités de type location-vente (AADL), dont 800 unités dans la commune de Tissemsilt, qui sont prêtes et seront livrées après achèvement de la réalisation des canalisations. M. Nasri a fait état, en outre, d’un taux d’avancement de 80% des travaux de réalisation de 1.500 unités dans la même commune dont la réception est prévue au dernier trimestre de l’année en cours outre 400 unités toujours dans la même commune dont les travaux sont à un taux de 76 % et 200 unités dans la commune de Theniet El Had, qui elles sont à hauteur de 6%. Pour ce qui est du quota restant (1.365 unités), les mesures sont en cours pour lancer les appels d’offres, a déclaré le ministre, précisant que le programme actuel de la wilaya dans cette formule est suffisant pour satisfaire toutes les demandes.

R.N.