Imprimer
Catégorie : Actualite

L’Algérie a d’écorché quatre prix dont deux médailles, l’une en or et l’autre en argent, au 18ème concours international des huiles du monde organisé par l’Agence de valorisation des produits agricoles (APVA) qui se déroule à Paris (France).

 

Selon les résultats proclamés, par les organisateurs sur leurs site officiel, l’huile d’olive algérienne obtenu une médaille en Or décroché par l’oléifacteur Aomar, de la wilaya de Bouira, pour son huile dénommée Azemmour’’ dans la catégorie « Mûr intense ». Ce producteur a déjà décroché en 2018 le prix Apulée d’or au concours national des huiles vierges extra dans la catégorie « Fuité vert intense » et en 2019 il a obtenu le prix « Apulée d’argent » au même concours, rappelle-t-on. La médaille d’argent a été décrochée par la SARL Arbaolive de la wilaya de Blida pour son huile du même nom, obtenu dans la catégorie « Mûr léger ». Pour les deux autres prix de ce 18ème concours international des huiles du monde, deux diplôme « Gourmet » ont été obtenus par la Sarl Ets Kiared (Boumerdes) pour son huile « Baghlia » dans la catégorie « Mûr intense », et l’huilerie Amazit d’Ifigha (Tizi-Ouzou) pour son huile Achvali Ath Ghovri dans la catégorie « Mûr léger ». Le concours de cette année a mis en compétition ‘‘près de 250 huiles d’olives d’excellence’’ de plusieurs pays selon l’APVA qui a observé la forte participation des huiles d’Espagne et d’Italie arrivés en tête en nombre de candidats et de médailles. Cette même agence a regretté le petit nombre, cette année, des huiles du Maroc, heureusement compensé par une arrivée importante des huiles d’Algérie qui ont su décrocher des médailles émérites’’.

K. B.