Imprimer
Catégorie : Actualite

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a présidé, au siège de son département, une réunion de concertation avec les différents partenaires sociaux dans le cadre du suivi de la situation et de l’impact de la propagation du Covid-19, afin d’étudier les mesures préventives à même de permettre la réouverture de certains commerces, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Ont pris part à cette réunion le Secrétaire général (SG) de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Hazab Benchahra, le président de l’association nationale des commerçants et artisans (ANCA), Hadj Tahar Boulenouar, et le président de la Chambre nationale du Commerce et de l’industrie (CACI), Abdelkader Gouri, indique le ministère sur sa page officielle Facebook. Troisième du genre, cette réunion intervient dans le cadre des orientations données par le Président de la République au ministre du Commerce, lors de la dernière réunion du Conseil des ministres, au sujet du suivi et de l’étude de l’impact de la pandémie Covid-19 sur le secteur commercial et la vie économique en général. A l’ordre du jour de la réunion a figuré également l’étude des moyens et des mesures préventives à même de permettre la réouverture de certains commerces à moindre risques, indique la même source. A noter que le ministère du Commerce se penche actuellement sur l’examen des conditions permettant "une reprise graduelle des activités commerciales et de services", a indiqué lundi sur les ondes de la Radio nationale, Abderrahmane Benhazil, Directeur général (DG) du contrôle économique et de la répression des fraudes au ministère du Commerce. La tutelle s’attèle à présent à l’examen des conditions notamment sanitaires de protection contre la pandémie de Covid-19 permettant une reprise progressive et sécurisée des activités économiques, dont celle de la grande distribution, des services et de vente au détail’’, a-t-il souligné. Il s’agit, selon lui, d’aller vers un assouplissement "partiel" des mesures de confinement prises dans le cadre de la protection du Covid-19, pour certains métiers et activités commerciales mais avec un "respect strict" des différentes conditions sanitaires. Cette réouverture concernera dans une première étape plusieurs activités, dont la restauration collective, les salons de coiffure et l’habillement, a conclu M. Benhazil.

A.A.