Imprimer
Catégorie : Actualite

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a instruit le Premier ministre de prendre, avec un effet immédiat, des mesures en faveur des petits métiers en leur allouant une aide financière d’une valeur de 30.000 DA pendant une période de 3 mois afin d'atténuer les effets de l’impact de la pandémie du Coronavirus sur les PME/PMI et les professions libérales notamment.

La décision a été prise dimanche lors de la réunion périodique du Conseil des ministres, consacrée notamment à l'impact de la pandémie du Coronavirus (Covid-19) sur l'économie nationale et la situation sanitaire dans le pays. A cet effet, le Président Tebboune a instruit le Premier ministre, M. Abdelaziz Djertad, de prendre, avec un effet immédiat, plusieurs mesures dont l'allocation d’une aide financière destinée aux petits métiers d’une valeur de 30.000 DA pendant une période de 3 mois, sur la base d’une "évaluation rigoureuse" de la situation de chaque corporation pendant les quatre derniers mois. Un décret exécutif devra être pris à ce sujet avant la fin du mois. Dans ce sillage, le Premier ministre a été également instruit de procéder à une évaluation des préjudices subis et des manques à gagner enregistrés par les opérateurs économiques, en particulier en ce qui concerne les petites et moyennes entreprises et les petits métiers. Cette évaluation devra s’effectuer dans un cadre "transparent" et éviter les "fausses déclarations". Le ministre des finances a été aussi instruit de prendre une note destinée au secteur bancaire pour s’assurer de la mise en œuvre des mesures préventives de facilitation de financements déjà prises au niveau de la Banque centrale. S'agissant de l’assurance des personnels de la Santé, le président de la République a souligné, à ce sujet, que cette assurance, qui vient compléter la loi de protection des professionnels de la santé, est "le moins que l’Etat pouvait faire pour montrer la reconnaissance de toute la nation à un corps qui se trouve depuis le début de la pandémie du Covid-19 sur le devant de la bataille sanitaire nationale". Le président de la République a tenu à préciser, à cette occasion, que la prise en charge financière de cette prime d’assurance spéciale "vient, bien à propos, couvrir les risques encourus par les personnels de la santé publique directement concernés par la prévention et la lutte contre la pandémie du Coronavirus".

APS