L’ambassadeur de France à Alger Bernard Emié a salué dimanche le rôle de l’Algérie dans la préparation de la Conférence mondiale sur le climat qui se tiendra en novembre et décembre prochains à Paris (Cop 21).

"J’ai exprimé à monsieur le ministre les remerciements du gouvernement français pour le soutien apporté par l’Algérie à la préparation de la Cop 21 qui est la priorité absolue de la diplomatie mondiale", a indiqué M. Emié à l’issue d’une audience avec le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelwahab Nouri. M. Emié a salué aussi la contribution algérienne "qui est un pas majeur et témoigne de l’engagement (de l’Algérie) et de sa prise de conscience remarquable des contraintes du réchauffement climatique". "Cette contribution est ambitieuse et spectaculaire et elle va dans le sens de l’avenir et de la protection de notre planète", a-t-il ajouté. M. Nouri a indiqué, pour sa part, que les autorités algériennes et françaises travaillaient ensemble pour que cet évènement soit une réussite. "Nous avons fait le point sur cette contribution algérienne qui a été présentée début septembre à Bonn", a-t-il ajouté.         La contribution de l’Algérie à la 21e conférence de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21, Paris, 30 novembre-11 décembre 2015) a été remise au secrétariat de la Convention le 4 septembre. Cette contribution affiche les ambitions de l’Algérie pour la période 2020-2030, en termes d’adaptation face aux changements climatiques et d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et les actions sous-jacentes, notamment en matière d’efficacité énergétique, de promotion de l’utilisation des énergies renouvelables. Par ailleurs, les deux parties ont également discuté de l’état des projets de partenariat réalisés en coopération avec l’Agence française de développement (AFD), en présence de son directeur général à Alger, Roger Goudiard.

APS