A l'exception de la baisse des prix de la pomme de terre (-21,1%), des œufs (-14,6%) et des fruits frais (-4,7%), tous les autres produits alimentaires frais ont connu une augmentation en août dernier comparativement au même mois de l'année d'avant.

 

Le rythme d'inflation annuel est passé à 5,1% en août 2015 après avoir connu une stagnation (5%) durant les mois de juillet et juin, (contre 4,8% en mai et 4,5% en avril), a appris mardi l'APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS). Quant à l'indice des prix à la consommation, qui sert à calculer l'évolution du rythme annuel de l'inflation, il a connu une hausse de 4,5% en août dernier par rapport au même mois en 2014, précise l'Office. Par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont augmenté de 3,7% (3,3% pour les produits agricoles frais et plus de 5% pour les produits alimentaires industriels) en glissement annuel (août 2015-aout 2014). Pour les prix des biens manufacturés, ils ont connu une croissance de 5,5%, tandis que ceux des services ont enregistré une hausse de 4,5%, précisent les chiffres de l'ONS. A l'exception de la baisse des prix de la pomme de terre (-21,1%), des œufs (-14,6%) et des fruits frais (-4,7%), tous les autres produits alimentaires frais ont connu une augmentation en août dernier comparativement au même mois de l'année d'avant. Les hausses ont été enregistrées, essentiellement, pour la viandes de poulet (+21%), les légumes frais (13,04%), poissons frais (7,2%), relève l'ONS qui précise que d'autres produits ont également connu des augmentations qui restent relativement faibles, il s'agit des viandes de mouton et de boeuf avec respectivement (+0,51%) et (+1%). Pour les huit premiers mois de 2015, l'indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de près de 5% par rapport à la même période de 2014. Ainsi, les biens alimentaires ont augmenté de 5,7%, les produits agricoles frais de près de 7,2% et les produits alimentaires industriels de 4,3%. Les prix des biens manufacturés ont grimpé quant à eux de plus de 4,5% et les services de plus de 4%. Cette augmentation a touché l'ensemble des produits du groupe "alimentation et boissons frais" à l'exception des oeufs qui ont reculé de 8,6% et des fruits frais de 1,5%. Les hausses les plus prononcées durant les huit mois de l'année en cours ont concerné la pomme de terre (36,7%), légumes frais (13,64%), poissons frais (12,2%), viande de poulet (8,5%), viande de bœuf (3,03%) et viande de mouton (2,11%). D'autres produits alimentaires ont aussi connu une variation haussière telles les viandes et poissons en conserve (6,8%), les boissons (7,82%), pain et céréales (4,25%), lait et fromage (3,3%), café-thé-infusion (2,7%) et sucre (1,3%). En août 2015, l'indice des prix à la consommation a connu une croissance mensuelle de près de 1,1% par rapport à juillet 2015. Corrigé des variations saisonnières, l'indice des prix à la consommation a enregistré, pour le mois d'août 2015, une hausse de 0,4% par rapport au mois écoulé. Cette variation s'explique par une hausse de 1,6% des biens alimentaires, qui a été induite principalement par une hausse des prix des produits agricoles frais (+2,9%) et des produits alimentaires industriels (+0,3%). Les prix des produits manufacturés ont affiché une hausse de près de 0,8% et les services 0,43%. Les hausses les plus remarquables ont concernées les viandes de poulet (17,85%), les fruits frais (16,8%) et les légumes frais (6,24%). La loi de finances complémentaire 2015 prévoit un taux d'inflation de 4% (contre 3% dans la loi de finances 2015 initiale), rappelle-t-on. En 2014, le taux d'inflation en Algérie s'était établi à 2,9% contre 3,3% l'année d'avant.

A. S