Imprimer
Catégorie : Actualite

 

La Chine prévoit de renforcer son partenariat économique avec l’Algérie, a indiqué, à Tizi-Ouzou, l’ambassadeur chinois, Yang Yuanggu.

"ll existe un partenariat économique très fort entre les deux pays et nous voulons encore le renforcer en particulier aujourd’hui parce que la situation est moins favorable pour l’Algérie comme pour la Chine", a-t-il déclaré en marge d’une visite au village El Kalaa de la commune de Mekla (25 Km au sud-est de Tizi-Ouzou) en compagnie de la présidente du Croissant rouge algérien (CRA), Saida Benhabiles, où il a visité un centre culturel et de loisirs réalisé dans le cadre de la solidarité villageoise. Il a précisé que ce renforcement sera concrétisé par des investissements dans le secteur industriel, notamment dans les domaines de la construction automobile, de l’énergie solaire et des équipements et matériels ferroviaires, ou des projets sont en cours de discussion. "Le moment est certainement venu pour accroître nos efforts dans ce sens et il y a aujourd’hui un consensus entre les deux gouvernements (algérien et chinois) pour aller vers de tels investissements", a-t-il soutenu. S’agissant de la main d’oeuvre chinoise, en Algérie, estimée à plus de 40 000 travailleurs, il a indiqué que ce chiffre sera "très prochainement revu à la baisse" puisque les entreprises chinoises prévoient de recourir à la main d’oeuvre locale en recrutant des Algériens qui répondent aux exigences en terme de qualification et les employés chinois libérés feront l’objet d’un rapatriement, a-t-il précisé. M. Yang Yuanggu a rappelé que l’amitié entre l’Algérie et la Chine date de la guerre de libération nationale. "Les deux pays sont aujourd’hui appelés a conjuguer davantage leurs efforts et à s’unir afin de protéger leurs intérêts". Le diplomate chinois a estimé que "plus la situation est difficile, plus il est important pour ces deux pays (l’Algérie et la Chine) de travailler ensemble pour pouvoir relever ensemble les défis auxquels ils sont aujourd’hui confrontés".