L'Algérie est favorable à une coopération "plus accrue" entre les établissements universitaires nationaux et les universités allemandes, a souligné le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Tahar Hadjar, indique mardi un communiqué du ministère.

 

Lors d'une audience accordée par M. Hadjar à l'ambassadeur d'Allemagne, M. Gotz Lingenthal, la partie algérienne s'est dite "très favorable à une coopération plus accrue des universités allemandes avec les différents établissements  universitaires algériens notamment en ce qui concerne la facilitation pour la publication par des chercheurs algériens dans des revues allemandes, de même que la participation de conférenciers de haut rang dans des colloques et séminaires organisés par les deux pays". L'entretien a également porté sur la mobilité des enseignants et des chercheurs dans les deux sens ainsi que la conclusion d'accords directs entre les institutions universitaires des deux pays, ajoute le communiqué. A cette occasion, les deux parties ont passé en revue l'état des relations bilatérales dans le domaine de l'enseignement supérieur et la recherche scientifique et se sont penchées sur les voies et moyens susceptibles de renforcer davantage les liens d'amitié et de coopération qui unissent les deux pays. Les deux responsables ont convenu de l'échange de délégations d'experts universitaires notamment, en matière de formation pédagogique, didactique et linguistique de même qu'elles se sont entendues sur l'échange d'expérience dans les domaines de l'élaboration de programmes d'études, le développement et la mise en oeuvre de projets de recherche conjoints notamment en ce qui concerne les énergies renouvelables particulièrement le solaire. Le ministre et l'ambassadeur allemand ont abordé, en outre, l'ensemble des questions inhérentes à l'institut de l'université panafricaine pour les sciences de l'Eau et de l'Energie de Tlemcen, conclut la même source.