La question de la coordination en matière de développement des nouvelles activités pédagogiques dans le domaine des énergies renouvelables et du développement durable ont été au coeur de la rencontre, organisée jeudi au ministère de l'Education nationale, entre le ministre de l'Education, Mohamed Ouadjaout et le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour, indique un communiqué du ministère de l'Education nationale.

Cette rencontre, qui s'inscrit dans le cadre de la consultation sectorielle, a permis aux ministre de faire le point sur "la réalité actuelle" et examiné les perspectives "de coordination entre deux secteurs en matière de développement des nouvelles activités pédagogiques concrétisant les engagements de l'Algérie dans le domaine des énergies renouvelables et du développement durable". A cette occasion, M. Ouadjaout a insisté sur "l'importance des énergies renouvelables à laquelle le secteur de l'Education nationale accorde un intérêt particulier à travers une série d'activités notamment en matière de sensibilisation des écoliers, ainsi que dans le renforcement des programmes scolaires par la présentation de problématiques traitant la citoyenneté environnementale et le développement durable en oeuvrant à la réalisation de certains projets d'énergies renouvelables à l'intérieur des établissements éducatifs". M.Chitour a saisi cette occasion pour présenter les grands axes stratégiques de son secteur en matière de transition énergétique et des énergies renouvelables visant à "sortir progressivement de la dépendance aux hydrocarbures" qui sont basées sur l'économie de l'énergie et le développement des énergies renouvelables en mettant en place un modèle énergétique qui place les choix de son pays parmi ses priorités. Il a été examiné, en outre, la formation des nouvelles générations dans le domaine de la transition énergétique et des énergies renouvelables, l'un des engagements de l'Algérie. "La transition énergétique ne peut être concrétisée qu'à travers l'accompagnement de l'école qui reste ouverte sur la citoyenneté environnementale et le développement durable", a affirmé M. Chitour. Pour sa part, M. Ouadjaout a réitéré "son soutien inconditionnel" à l'accompagnement et à la coordination mutuelle afin de réaliser les objectifs de l'Algérie dans ce domaine. Au terme de cette rencontre, les deux ministre ont exprimé leur engagement à prendre en charge la concrétisation de la transition énergétique au niveau du secteur de l'Education nationale. Pour ce faire, "un groupe mixte d'experts composé de cadres du secteur de l'Education nationale a été mis en place en vue de l'élaboration d'une feuille de route commune qui définit les domaines et les moyens permettant de garantir un coordination fructueuse entre les deux secteurs".

APS