Le ministère de l'Environnement a organisé les 22 et 23 décembre une rencontre, en collaboration avec l'Agence allemande de coopération "GIZ", pour faire le point sur l'avancement du projet de renforcement des capacités des collectivités locales pour accroître les possibilités d'emploi dans le domaine de la collecte et de la gestion des déchets, a indiqué mercredi un communiqué du ministère.

Le projet, qui entre dans le cadre des efforts du secteur de l'Environnement pour l'amélioration du cadre de vie des citoyens, conformément aux instructions de la ministre, Nassira Benharrats, couvre plusieurs communes au niveau de cinq (5) wilayas : Ouargla, Oum El-Bouaghi, Jijel, Tlemcen et Sétif. Il a pour objectif la mise en place d'un système efficace de gestion des déchets ménagers pour la promotion du service public, l'amélioration du cadre de vie des citoyens et la préservation de l'environnement, a précisé la même source. Des représentants des ministères de l'Environnement et de l'Intérieur, de l'Agence allemande de coopération "GIZ" et des communes concernées par le projet, ainsi que les directeurs des centres d'enfouissement technique, ont pris part à cette rencontre dont la première journée a permis de faire le point sur l'avancement des travaux. A cette occasion, une commission a été mise en place pour suivre le projet sur le terrain. La deuxième journée de cette rencontre a été l'occasion pour les participants parmi les cadres des ministères de la Formation et de l'Enseignement professionnels, des Affaires religieuses et des Wakfs, de l'Education, et de l'Agence nationale de soutien à l'emploi des jeunes (ANSEJ), d'évoquer les programmes en cours de préparation devant être intégrés dans le cursus proposé par les établissements de formation et de l'enseignement professionnels. L'objectif étant de développer les capacités des agents d'hygiène et des chauffeurs de camions salariés des collectivités concernées par le projet.  Le projet permettra de faire un diagnostic approfondi de l'opération de gestion des déchets au niveau des communes concernées, de mettre en place un modèle de gestion relatif au transport et à la collecte des déchets pour chaque commune, et de préparer un programme de sensibilisation impliquant tous les acteurs des associations, des comités de quartiers et autres, ainsi que ceux concernés par l'environnement, a-t-on souligné. Il s'agit aussi d'accompagner les jeunes porteurs de projets dans la création de micro-entreprises dans le domaine de la gestion de déchets. S'agissant du volet formation, ajoute le ministère, un programme prévoyant des sessions de formation a été mis en place au profit des travailleurs et des cadres concernés par la gestion des déchets dans la commune et l'établissement. Un autre programme de sensibilisation est également prévu, dans ce cadre, et devra, selon la même source, impliquer l'ensemble des acteurs, notamment les administrations, entreprises publiques, associations, comités de quartiers et autres, intervenant dans les affaires environnementales.

K. Bensalem