Imprimer
Catégorie : Actualite

 

La facture d'importation des véhicules a reculé à 306,77 millions de dollars (usd) durant les deux premiers mois de 2016 contre 730 millions usd durant la même période en 2015, soit une baisse de près de 58%, a appris auprès des Douanes.

 

Le volume importé a reculé de 63% avec 21.380 véhicules importés en janvier et février derniers contre 57.696 unités sur les deux premiers mois de l'année précédente, selon les données provisoires du Centre national des statistiques des Douanes (CNIS). Concernant les concessionnaires qui détiennent les plus grosses parts du marché national, il est constaté que la baisse de leurs importations a oscillé entre 41% et 98% en valeur, et entre 23% et 99% en volume. Les plus grosses baisses ont été enregistrées chez les concessionnaires des marques asiatiques et allemandes. Les importations des voitures françaises s'affichent en baisse allant de 40 à 57% en valeur et en volume. La réalisation de ces importations en dépit du gel des domiciliations bancaires pour les importations soumises au régime des licences s'explique par le fait que l'ouverture des documents bancaires relatifs à ces importations a été opérée avant la parution, au 5 janvier 2016, de la note de l'ABEF portant sur ce gel. Ainsi, les domiciliations bancaires des importations des véhicules en janvier-février derniers avaient été opérées avant le 5 janvier 2016 mais leur arrivée aux ports avait eu lieu durant les deux premiers mois de 2016. Alors que le contingent des véhicules importés a été fixé à 152.000 unités au titre de l'année 2016, les concessionnaires attendent toujours la délivrance des licences d'importation. Le quota des importations des véhicules sera attribué à ces concessionnaires en fonction de ce que représentait, en pourcentage, la part qu'ils avaient l'habitude d'importer par rapport aux importations globales annuelles des véhicules. En plus, aucun opérateur n'aura le droit d'importer plus de 30% des contingents globaux fixés. Dans le sillage de la chute des prix de pétrole, le gouvernement a décidé de plafonner certaines importations à travers la mise en oeuvre du régime des licences d'importation. Jusqu'à présent, les produits concernés sont: les véhicules, le ciment, le rond à béton et certains produits agricoles. Le contingent des véhicules concerne ceux destinés au transport de dix personnes ou plus (chauffeur inclus), les véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport des personnes (y compris les voitures de type "break" et les voitures de course) et les véhicules automobiles pour le transport de marchandises. Les engins tels que les camions et tracteurs que certains professionnels importent pour le propre fonctionnement de leur entreprise, ne sont pas concernés par le dispositif des licences.

A. M.