La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a réceptionné, lundi à Alger, sa commande de voitures Renault Symbol "made in Algeria", une opération visant la promotion de la production nationale.

 Il s'agit d'une commande composée de 70 véhicules Symbol au prix unitaire de 1,36 million de DA pour équiper le parc automobile de ce groupe énergétique. "Fidèle à son principe d'entreprise citoyenne, Sonatrach est (à travers cette opération) résolument engagée dans la campagne +Consommons algérien+", a souligné le P-dg par intérim de cette compagnie, Saïd Sahnoun, lors de la cérémonie de réception de la commande. Il n'a pas exclu le recours à ce type d'opérations pour d'autres produits répondant aux besoins du groupe. Selon ce responsable, ce modèle de partenariat pourrait être développé avec les filiales de Sonatrach telle Naftal pour la dotation de ces équipements en "Sirghaz" (GPL). De son côté, le directeur général de Renault Algérie production" (RAP), Guillaume Josselin, a affiché la disponibilité de l'usine à répondre aux demandes d'autres entreprises nationales à travers des partenariats. Inaugurée en novembre 2014, l'usine Renault Algérie d'Oued Tlelat (Oran) a livré, jusqu'à maintenant, près de 5.000 véhicules et prévoit d'augmenter sa cadence de production avec l'entrée en vigueur du décret relatif au crédit à la consommation publié dans le dernier journal officiel. La première étape de son entrée en production porte sur une moyenne de fabrication de 25.000 voitures par an avant de l'augmenter à 75.000 voitures à l'horizon 2019. L4usine prévoit une hausse prochaine du taux d’intégration nationale dans les deux types de Symbol. Il s’agira de l’intégration, d’ici à fin 2015, de chaises qui seront fabriquées localement, grâce à un investissement national dans le cadre du partenariat algéro-turc. Le taux d’intégration dépasse actuellement les 17 % avec l’introduction également de pièces en matière plastique fabriquées par une entreprise privée à Oran. H. B.