Imprimer
Catégorie : Actualite

 

Les prix mondiaux des produits alimentaires de base ont connu une hausse en août dernier, a indiqué l'Organisation des Nations Unis pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), dans son dernier rapport publié sur son site web.

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires affichait une hausse de 1,9% en août par rapport à juillet et de presque 7% par rapport à août 2015. Cette hausse mensuelle s'explique en grande partie par "les cotations internationales du fromage et de l'huile de palme, tandis que celles du blé, du maïs et du riz ont baissé", selon la FAO. L'indice des prix des céréales a chuté de 3% en août par rapport à juillet 2016 et a affiché une baisse de 7,4% par rapport à son niveau d'août 2015. La FAO a considérablement revu en hausse ses prévisions concernant la production céréalière mondiale pour cette année pour atteindre 2.566 millions de tonnes, soit 22 millions de tonnes supplémentaires par rapport aux prévisions de juillet. Selon le dernier bulletin de la FAO sur l'offre et la demande de céréales, cette hausse est principalement due à deux prévisions, à savoir une récolte mondiale de blé censée battre des records cette année et une forte révision à la hausse de la récolte annuelle de maïs aux Etats-Unis d'Amérique. "Cette augmentation de la production céréalière devrait avoir effet de gonfler les stocks et de faire grimper le ratio stock-utilisation à 25,3%, et de créer, de ce fait, une situation (en termes d'offre et de demande), plus avantageuse que celle anticipée au début de la saison", indique la FAO. Pour ce qui est des produits laitiers, l'indice des prix a augmenté de 8,6%, au cours du mois, confirmant un changement notable sur l'humeur des marchés qui s'explique par une baisse de la production de lait dans l'Union européenne et un resserrement des perspectives d'exportation après un lancement plutôt moyen de l'année laitière en Océanie, observe l'organisation onusienne. L'Indice FAO des prix de la viande est resté globalement stable, augmentant de 0,3% depuis juillet, malgré le déclin des cotations pour la viande bovine alors que l'abondance des céréales secondaires a contribué à relancer l'offre pour le bœuf américain. L'Indice FAO des prix des huiles végétales a augmenté de 7,4% pendant le mois d'août, aidé par des prix de l'huile de palme plus élevés, en raison d'une production moins importante que prévue en Malaisie et d'une demande d'importation en hausse en provenance de la Chine, de l'Inde et de l'UE. L'Indice FAO des prix du sucre, à son plus haut niveau depuis presque six ans, a augmenté de 2,5% entre juillet et août et affiche une hausse de 75 pour cent par rapport à son niveau de l'année dernière. Ce gain s'explique notamment, souligne la rapport, par une monnaie plus forte au Brésil, de loin le plus grand producteur mondial de canne à sucre, qui a également eu pour effet de limiter les stocks destinés à l'exportation, tandis que les producteurs ont préféré, de leur côté, vendre sur les marchés locaux.

A.A.