La ministre de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Télécommunication, Houda Imène Feraoun, prend part vendredi à Bamako (Mali), à la réunion ministérielle de la session extraordinaire du Comité Technique Spécialisé (CTS) de l'Union Africaine sur la Communication et les TIC (CTIC), indique un communiqué du ministère.

 

 

Les participants à cette rencontre examineront le projet de déclaration relative à la gouvernance de l'internet qui sera soumise pour adoption au sommet de l'Union Africaine prévu en janvier 2017, précise la même source. Ce projet de déclaration s'inscrit dans le cadre de la gestion durable de l'espace numérique devant consacrer l'internet comme levier de développement socio-économique dans le plein respect des droits fondamentaux notamment le respect de la vie privée et de la liberté d'expression en ligne, explique le communiqué. La thématique de la gouvernance de l'internet, telle que traitée dans le projet de la déclaration, se décline en cinq axes, à savoir les principes de la gouvernance de l'internet, la participation de l'Afrique dans la gouvernance de l'internet, l'internet dans le cadre de l'agenda du développement en Afrique. Il s'agit également de la transition de la gérance financière et enfin le forum sur la gouvernance de l'internet. Un atelier sera dédié, lors de cette rencontre à la cyber-sécurité, indique le communiqué qui rappelle que la convention de l'Union Africaine sur la cyber sécurité et la protection des données personnelles a été validée lors du 23ème sommet de la Conférence des chefs d'Etats et de gouvernements de l'Union Africaine (UA) tenue à Malabo (Guinée Equatoriale) le 27 juin 2014. Cependant son entrée en vigueur nécessite la ratification, au moins de 15 Etats Africains. Le Comité technique spécialisé de l'UA sur la communication et les TIC a pour mission de gérer plusieurs grands projets dont la relance du projet satellitaire (RASCOM), la création de la radio et de la télévision panafricaine, les questions liées au développement des services postaux en Afrique la gouvernance de l'internet ainsi que la stratégie de la communication de l'agenda 2063. Le bureau du CTS-CTIC comprend, outre le Mali (région Afrique de l'ouest, président) qui assure la présidence pour deux ans depuis décembre 2015, la Tanzanie (région de l'est, 1er vice-président), le Gabon région d'Afrique centrale, 2ème vice-président) l'Algérie (région Afrique du nord, 3ème vice-président) et l'Afrique du Sud(région Afrique australe, rapporteur).

A. M.