TRLe Salon international du Transport et de la Logistique (Logistical), qui se tient du 21 au 24 novembre au Palais des Expositions (Alger), est une opportunité pour les opérateurs de cette filière d'exposer leurs offres de services et d'attirer des clients potentiels.

 

Rencontrés lors de ce salon, les représentants de certaines entreprises participantes à cet évènement économique ont salué l'initiative d'organiser, pour la première fois, un salon dédié à la logistique des transports. A ce propos, le directeur de la stratégie auprès du Groupe public de transport routier de marchandises "Logitrans Transport et Logistique", M. Omar Menouar, a indiqué à l'APS que ce salon spécialisé permettait d'élargir le champ des prestations offertes par les intervenants dans la chaîne logistique. Dans ce sens, il a rappelé la signature récente d'un protocole d'accord entre son groupe et la compagnie aérienne Tassili Airlines (TAL) pour le transport de marchandises, combinant l'aérien et le terrestre. Cet accord est susceptible d'apporter des solutions pratiques aux problèmes liés au transport de marchandises notamment dans les zones enclavées, selon lui. Le souci d'améliorer les conditions et les prestations du transport de marchandises anime les différents intervenants de la chaîne logistique tel le cas de l'Entreprise portuaire de Bejaia.  Dans ce sens, le P-dg de cette entreprise, Achour Djelloul, est revenu au programme de développement engagé par son entreprise pour moderniser ses installations et hisser ses prestations aux standards internationaux. Le port connaîtra, à cet effet, de nouveaux aménagements (extensions, construction de quais, réalisation des appontements pour la réception de gros navires pétroliers...) auxquels s'ajoute l'ouverture d'une nouvelle gare maritime en février 2017, sensée augmenter la capacité de transport des voyageurs.

  De nouvelles entreprises se frayent le chemin dans la chaîne logistique

Le fait marquant de ce salon est la participation d'un nombre important d'entreprises nouvellement créées qui proposent des services liés au transit, stockage, dépotage et à la gestion des conteneurs. Ces entreprises sont généralement des filiales de groupes et d'entreprises publics activant dans le transport des marchandises. Certaines de ces entreprises se proposent comme sociétés ou cabinets d'études, de contrôle et de suivi des divers projets liés au transport. D'autres sont des prestataires en logistique offrant des solutions en fret international aérien, maritime et routier selon les besoins des clients. En ce qui concerne la participation étrangère à ce salon, il est relevé la présence d'entreprises venant de France et de Suisse notamment. Les représentants de ces entreprises ont exposé certains équipements de transport innovants. C'est le cas d'Alain Bernard, un chercheur français qui se dit "fasciné" par le désert algérien et qui expose un prototype permettant, selon lui, de désenclaver cette région.  Il s'agit d'une navette aérienne de transport automatique de conteneurs, conçue pour transporter, sans pilote, un conteneur standard de 40 pieds.  Pour rappel, le salon Logistical a ouvert ses portes lundi avec la participation de plus de 50 exposants nationaux et étrangers.  Ce salon est organisé par la Chambre Algérienne du Commerce et d'Industrie (CACI) en partenariat avec la SAFEX et la CACI-France sous le thème "pour la maîtrise des coûts logistiques".

S.A