SALONLa 14e édition du Salon international des travaux  publics (SITP) a ouvert ses portes mercredi au Palais des expositions (Pins  maritimes) à Alger, avec la participation de 400 exposants, dont 187 étrangers. 

 

Organisé conjointement par le ministère des Travaux publics et des Transports,  et la Société algérienne des foires et exportations (Safex), le SITP qui se  tient jusqu'au 27 novembre, est marqué par la participation de 18 pays.  Il s'agit de la France, invité d'honneur, Allemagne, Belgique, Espagne,  Hongrie, Italie, Portugal, Suède, Danemark, Pays-Bas, Royaume-Uni, Turquie,  Tunisie, Maroc, Chine, Inde, Vietnam, et d'Indonésie.  "Cette  forte participation confirme que marché algérien reste attractif  aux yeux des investisseurs étrangers", souligne le ministre des Travaux publics  et des Transports, Boudjemaa Talaï, lors d'un point de presse en marge de l'ouverture  du salon.  Selon lui, cet évènement constitue une opportunité pour les entreprises  pour nouer des partenariats permettant le transfert de nouvelles technologies  dans le domaine des travaux publics et de l'entretien des infrastructures.  "Nous nous attelons aujourd’hui à favoriser l'émergence et la structuration  d'un réseau d'opérateurs spécialisés dans l'entretien et la maintenance des  infrastructures, maîtrisant la technologie et le savoir-faire", a insisté M.  Talaï.  De son coté, l'ambassadeur de France à Alger, Bernard Emié a réaffirmé  la volonté des entreprises de son pays d'investir "à long terme" en Algérie  dans "un climat de confiance" dans ce secteur "stratégique".  La France est présente dans ce salon avec 30 entreprises essentiellement  des PME, selon M. Emié ajoutant que plus de 600 entreprises françaises prospectent  annuellement le marché algérien. 

Nouvelle société algéro-indonésienne des travaux routiers

 

En marge du salon, l'Entreprise algérienne des travaux publics (Altro  Skikda) a signé un mémorandum d'entente avec l'entreprise indonésienne PT Wijaya  Karya (Wika) pour la création d'une société mixte spécialisée dans la réalisation  des infrastructures routières.  Ce document a été paraphé par le P-Dg d'Altro Skikda, Boualem Akrouf  et son homologue de Wika, Siddik Siregar, en présence de M.Talaï.  La nouvelle société algéro-indonésienne prendra en charge les projets  routiers en Algérie mais aussi en Afrique en ciblant comme première étape les  projets de la route Transsaharienne en dehors de l'Algérie, selon M. Akrouf.  Etaient également présents à l'inauguration du salon, le ministre  de l'Aménagement du territoire, du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelouahab Nouri,  le ministre de la Formation et de l'enseignement professionnels, Mohamed Mebarki  ainsi que d'anciens ministres du secteur des Travaux publics.

T.A