Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a affirmé hier à Alger que la loi sur la retraite visait à adapter le régime de retraite en Algérie avec les développements  sociaux-économiques et à préserver les ressources de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS) 

Lors de la présentation du projet de loi devant le Conseil de la nation, M. El Ghazi a souligné que la loi sur la retraite "vise à adapter la référence législative de gestion de la CNAS et à assurer sa pérennité, en adéquation avec les développements sociaux-économiques et démographiques".  Le régime national de retraite constitue l'un des principaux fondements de la solidarité nationale notamment intergénérationnelle, a indiqué le ministre, ajoutant que le régime assurait plus de 3 millions de pensions de retraite.    Les nouvelles dispositions introduites dans la présente loi visent "à réformer la CNAS et à lui éviter la faillite dans le cadre de la justice sociale", et "à consacrer le principe de solidarité intergénérationnelle".     Dans son rapport préliminaire, la commission de la Santé, des Affaires sociales, du Travail et de la solidarité nationale du Conseil de la nation a affirmé que les amendements prévus dans ladite loi comptaient parmi les acquis que l'Etat oeuvre à réaliser dans le cadre des réformes du secteur dans l'objectif d'assurer une couverture sociale globale de toutes les franges de la société.

A. M.