Le président du panel des éminentes personnalités du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), vice-président du Conseil national économique et social (CNES), Mustapha Mekidèche, a souligné lundi à Johannesburg (Afrique du Sud) le rôle du panel dans le suivi et l’évaluation de l’agenda post 2015.

Dans une déclaration à l’APS en marge des travaux de la 25ème session ordinaire du sommet de l’Union africaine (UA), M. Mekidèche a indiqué que "le panel va participer en tant qu’institution de l’UA au suivi de l’agenda post 2015 et veiller à l’intégration progressive des objectifs de cet agenda dans les plans nationaux d’action de différents pays qui font l’objet d’une évaluation de leurs gouvernances". Il a ajouté que l’UA disposait d’un outil qui lui permettra de faire les suivis de ces objectifs et également d’intégrer leur mise en oeuvre dans les plans nationaux d’action qui font suite aux rapports d’évaluation des gouvernances.        Concernant les taches du panel dans le prochain semestre, M. Mekidèche a affirmé que le programme  va être extrêmement chargé », ajoutant que le panel aura trois évaluations à faire qui sont bien engagées : celle du Djibouti qui avait été reportée pour des questions financières mais qui ont été réglées avec le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement), et celle du Sénégal et du Tchad». Dans le même sillage, il a indiqué que  l’île Maurice doit également fournir, pour le prochain sommet de l’UA, l’état d’avancement et l’état d’exécution des dispositions prises dans le plan national d’action dans ce pays ».        M. Mekidèche a salué son élection samedi à Johannesburg au poste de président du panel des éminentes personnalités du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP). M. Mekidèche qui a été élu à la tête de ce panel à l’occasion de la 23ème session du MAEP, a remercié les pairs de cette confiance qu’ils ont témoignée en se portant à la présidence du MAEP.  Le processus du MAEP s'intéresse à quatre domaines que sont la démocratie et la Gouvernance politique, la Gouvernance économique et gestion, la Gouvernance des entreprises et le Développement socio-économique. APS