Le Syndicat national algérien des pharmaciens d'officine (SNAPO) a signé  samedi à Alger ,deux (02) accords, l'un avec la Banque de Développement local (BDL), portant sur  l'octroi de crédits bancaires aux officines pharmaceutiques, et l'autre avec  l'Agence nationale de  l'emploi  (ANEM),  portant sur l'intégration dans des postes d'emploi de  jeunes chômeurs formés  dans des spécialités en lien avec la pharmacie. 

Les deux accords ont été signés, en marge de la 10ème Journée pharmaceutique, par le Président  directeur général de la BDL, Mohamed Krim, le P-dg de l'ANEM, Chalal Mohammed Tahar et le président  du SNAPO, M.Messaoud Belambri. Le 1er accord vise,selon le P-dg de la BDL, à "aider les pharmaciens privés à bénéficier de crédits  bancaires à même de contribuer dans la modernisation,l'amélioration du travail du pharmacien ainsi  que la satisfaction de ses besoins, en termes d'approvisionnement en produits pharmaceutiques".  En outre,le 2éme accord vise, à " aider les jeunes chômeurs,formés dans des spécialités en lien  avec la pharmacie, en vue de les intégrer dans un milieu professionnel à même de leur permettre de  bénéficier d'un poste d'emploi soutenu d'une part, et d'accorder à ces même jeunes  des opportunités  de formation dans le cadre de nouveaux métiers, d'autre part", a encore indiqué M.Chalal qui a  qualifié cette opération d"'exemplaire", d'autant plus que 450 jeunes au niveau de la wilaya d'Alger  en bénéficieront comme première étape, dans l'attente de son élargissement aux autres wilayas à  l'avenir. Pour sa part, le président du SNAPO a salué l'aide reçue par le syndicat de la part de la BLD et de  l'ANEM, et qui contribuera à, poursuit M.Chalal au " développement du secteur de la pharmacie à même  de contribuer au service du patient". Ceci permettra de "créer plus de 2.000 postes d'emploi dans  les pharmacies privées", a encore précisé M.Chalal.  Par ailleurs, M.Belambri a fait part de la création d'un Conseil scientifique regroupant des  représentants et spécialistes en cancérologie, en vue de permettre la prise en charge des cancéreux.  Abordant l'industrie pharmaceutique, M.Belambri a souligné l'importance de rationaliser  l'importation des médicaments,d'encourager l'industrie locale et d'améliorer la distribution,  mettant en exergue, à ce propos,la détermination des pharmaciens privés à " s'impliquer dans le  secteur de l'industrie pharmaceutique à travers la création de petites unités contribuant par là  même à encourager la production locale et satisfaire les besoins de citoyens en médicament".  A ce propos,le président du syndicat a relevé l'existence de " pénurie de prés de 140 médicaments,  dont 40 concernent la production nationale et les 100 autres d'importation", affirmant à ce propos  que " le pharmacien n'est pas responsable de la réduction de la quantité des médicaments importés ou  du retard accusé dans les programmes d'importation".

N.A