Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, prendra part aujourd’hui à Beyrouth, à la Conférence ministérielle sur la révision de la politique européenne de voisinage (PEV), indique lundi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. 

Cette rencontre de deux jours, "réunissant les partenaires arabes de la PEV et à laquelle sont également invités les secrétaires généraux de la Ligue des Etats arabes et de l'Union pour la Méditerranée ainsi que le commissaire européen chargé de la politique de voisinage et des négociations d'élargissement, intervient après celle organisée par l'Union européenne le 13 avril dernier à Barcelone", précise la même source. A la faveur de cette conférence, les chefs de diplomatie des pays arabes envisagent, dans le cadre de la poursuite des consultations avec l'UE sur le processus de révision de la PEV, de "parachever la définition d'une position arabe commune traduisant les attentes et les priorités de leurs pays respectifs par rapport à la future PEV", indique le MAE. Dans ce contexte, l'Algérie, qui a entrepris la négociation d'un plan d'action avec l'UE relatif à la PEV, avait présenté lors de la conférence de Barcelone "un document résumant sa vision de la nouvelle PEV, notamment  en ce qui concerne la nécessité d'inclure des principes directeurs liés à la souplesse, à la formulation et à la différenciation des plans d'action ainsi que la prise en ligne de compte du potentiel et des avantages comparatifs des partenaires". L'objectif étant, ajoute le MAE, d'arriver à "une réelle appropriation des actions qui seraient inscrites au titre de cette politique". Le chef de la diplomatie algérienne avait également mis en évidence, ajoute encore la même source, "les attentes non encore satisfaites qui sont celles de l'Algérie dans le contexte de son Accord d'association avec l'Union européenne". En marge de cette réunion, M. Lamamra aura des entretiens avec la commissaire européenne chargé de la PEV, Johannes Hahn, ainsi qu'avec certains de ses homologues. Il aura également, durant son séjour à Beyrouth, des entretiens avec le ministre des Affaires étrangères du pays hôte, Gebran Bassil et avec d'autres responsables libanais dans le cadre de la coopération bilatérale et des consultations politiques entre l'Algérie et le Liban, conclut le communiqué du MAE. APS