Imprimer
Catégorie : Actualite

 Enthousiastes et heureux malgré la fatigue et le jeûne, des membres de la communauté algérienne résidant en France sont arrivés dimanche à Alger à bord du Tarik Ibn Ziad pour passer le mois sacré de Ramadhan et les vacances d'été au ''bled''. 

Arrivés au port d'Alger dans de très bonnes conditions, des algériens résidant en France ont été unanimes à souligner dans des déclarations à l'APS qu'ils sont venus, comme chaque année ''au pays'' pour passer le mois Ramadhan. "C'est l'ambiance et les senteurs du bled au mois de Ramadhan qui nous poussent chaque année à nous rendre auprès des nôtres", ont-ils tous relevé sourires aux lèvres. "Cela fait presque 17 ans que je réside en France, loin de ma famille qui habite à Chlef. Chaque année, je passe le mois de Ramadhan auprès d'eux", a indiqué Adhab Benziane, 34 ans. "Rien ne peut égaler l'ambiance algérienne au mois de Ramadhan", a-t-il ajouté, impatient de revoir sa famille. Pour Sofiane Djaout, 39 ans, célibataire et travaillant dans le bâtiment en France depuis 12 ans, "passer le mois de Ramadhan à Alger (Sidi Moussa) lui permet d’évacuer le stress et la fatigue d’une année de travail''. "J'adore le ton de l'Adhan à l'algérienne, et les soirées du mois de ramadhan qu'on ne trouve qu'en Algérie", a-t-il fait remarquer. Pour Aissani Riadh, né en France et dont la famille réside en France depuis 30 ans, "passer le mois de Ramadhan chaque année auprès de sa famille à Alger est quelque chose de sacré". Au volant de sa voiture et accompagné par son épouse et ses trois enfants, Riadh avoue que même s'il est né en France, il éprouve un fort sentiment de nostalgie pour son pays. ''Ce qui me pousse chaque année à venir passer mon congé au pays'', lance t-il en se dirigeant vers la sortie du port d'Alger. La direction générale de la sûreté nationale a pris cette année des mesures spéciales pour faciliter le contrôle des documents des voyageurs, aux ports et aéroports du pays, pour faire face à l'arrivée massive des membres de la communauté nationale à l'étranger. ''Ces mesures de sécurité permettront d'améliorer les conditions d'accueil des voyageurs et des émigrés algériens grâce au renforcement des équipes chargées du contrôle des documents des passagers'' durant la saison estivale, ce qui réduira ainsi le temps de contrôle des voyageurs, avait expliqué un responsable de la DGSN. APS