Le ministre de la Santé, de la Population et de  la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui,  a souligné lundi l'intérêt de privilégier "le partenariat et le dialogue"  avec les partenaires sociaux, indique son département  ministériel dans un communiqué.

 

En recevant le président du syndicat national des praticiens de la santé  publique (SNPSSP), Lyes Merabet, dans le cadre du cycle de rencontres du  ministre avec l’ensemble des partenaires sociaux, le ministre a affirmé que    "tous nos partenaires doivent être partie prenante de ce que nous faisons  et, à ce titre, aucun corps de la santé ne sera exclu des discussions  autour des projections futures du système de santé", note le communiqué.

Cette rencontre a permis de relever "une identité des points de vue sur la  nécessité de remettre le médecin généraliste au centre de l’organisation  des réseaux de prise en charge du patient concernant notamment les soins de  santé de base". Les deux parties ont, par ailleurs, examiné la nécessité de "revoir la  formation et le rôle du médecin généraliste,  appelé à devenir le médecin référent au centre de l’organisation de l’offre  de soins", précise la même source".

APS