Plus de quarante (40) appels ont été reçus sur le  fil rouge spécial incendies (041.84.87.24), installé samedi au niveau de la  Radio d’Oran, a-t-on appris mardi de responsables de la radio locale.

 

Les appels sur cette ligne ont été une occasion pour les auditeurs de  parler de cet outil d’alerte, s’enquérir des mesures pratiques pour  joindre, en temps opportun, les services concernés en cas de déclaration  d’un foyer d’incendie et autres informations sur les moyens d’indemnisation  en cas de sinistre, a indiqué le chef de service de production et de  programmation, Bachir Bourane. "Pour l’heure, aucun appel alertant n’a été signalé", a-t-il soutenu,  soulignant que "le fil rouge spécial incendies a été une opportunité de  plus pour ouvrir un débat entre auditeurs sur l’importance de la protection  du patrimoine forestier quand on sait qu’un arbre met 30 ans pour arriver à  maturité et qui risque de disparaître à cause de la nonchalance des uns et  l’inconscience des autres". Pas moins de cinq (5) émissions interactives de la Radio d’Oran se  relaient, à l’exemple de "Daïf Essabah" (invité du matin) pour créer ce  lien avec les auditeurs et différents partenaires, à savoir les  représentants des services de la Protection civile, de la Conservation des  forêts et du mouvement associatif et les sensibiliser à plus de vigilance  pour la préservation de ce précieux patrimoine. Le directeur par intérim de la conservation des forêts, Miloud Bezza, a,  pour sa part, fait savoir que le dispositif de lutte contre les feux de  forêts comprend 10 postes de vigie, 7 véhicules d’intervention rapide  équipés de citernes de 500 litres, notamment au niveau des forêts à haute  fréquentation tels que Madagh, la forêt de M’Sila et la Montagne des lions,  ainsi que 11 véhicules de liaison, (2) camions, plus 52 points d’eau  recensés, en dehors des moyens de la protection civile. Au passage, il a  mis en exergue l’importance du numéro vert  (041.62.22.22) - (27 % des déclarations proviennent de ce numéro)- et du  patrimoine forestier de la wilaya d’Oran est de 41.000 hectares, soit 20 %  de la superficie du territoire de la wilaya d’Oran. Plusieurs campagnes de sensibilisation et réunions ont été effectuées  depuis le 1er juin avec les riverains des zones forestières, les  associations et les comités communaux, des dairas et de wilayas et les  entreprises privées, notamment les exploitants des carrières sur le  dispositif d’alerte en cas de déclaration d’un feu d’incendie, a-t-il  ajouté. Selon le chargé de la communication de la direction de wilaya de la  protection civile, le lieutenant Abdelkader Bellala, près de 10, 5 hectares  ont été la proie des flammes depuis le début de la saison estivale dont  1,25 ha de forêt et 5,25 ha de maquis.

N.A