L'Algérie et la Grande-Bretagne ont exprimé  leur volonté de développer "davantage" leur coopération dans les volets de la formation et le développement numérique dans le secteur de  l’information et de la communication.

 Cette volonté a été exprimée à l'occasion d'une audience accordée par le  ministre de la Communication, Djamel Kaouane à l’Ambassadeur de  Grande-Bretagne à Alger, Andrew Noble, durant laquelle "ont été passés en  revue les volets de coopération pouvant être davantage développés, qui ont  déjà porté leurs fruits, notamment dans les domaines de la formation et du  développement numérique du secteur de l’information et de la  communication", souligne un communiqué du ministère de la Communication. L’entretien entre les deux parties a porté sur "les opportunités  d’approfondir davantage les relations de coopération algéro-britanniques  dans le domaine de la communication en "capitalisant sur l’excellence des  relations politiques qui lient les deux pays", précise la même source. Dans cette lancée, la formation en langue anglaise n’a pas manqué de  susciter, elle aussi, l’intérêt, durant cet échange, qui devrait, selon les  engagements pris, constituer un point "incontournable" sur les fiches de  formation des professionnels de l’information et de la communication,  relève le ministère. "Tout aussi prometteur, le domaine de la coopération interentreprises qui  a donné satisfaction, pourrait vivre une nouvelle dynamique à travers une  démarche de redéfinition des besoins en matière de formation et d’expertise, une vision de la coopération communément partagée", ajoute le  communiqué. Dans le même cadre, les deux parties ont, aussi, évoqué "la communication  institutionnelle", où "une volonté d’échange et de partage des expériences  et des expertises entre les deux pays a été exprimée, en perspective d’une  précieuse capitalisation professionnelle sur un domaine vaste et complexe  de la communication", conclut le communiqué.

R.N.