Le ministre de l'Intérieur, des  Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui,  a annoncé depuis la wilaya déléguée de Aïn Salah que son département  présentera au Gouvernement, avant la fin de l'année en cours, des  procédures "juridiques" en vue de "consacrer une véritable décentralisation  dans la prise de décision" au niveau des wilayas déléguées.

 

Nous présenterons au Gouvernement, avant fin de 2017, plusieurs procédures  juridiques en vue de "consacrer une véritable décentralisation dans la  prise de décision" au niveau des wilayas déléguées" instituées en 2014, a  déclaré M. Bedoui lors d'une rencontre avec les élus locaux de cette wilaya  déléguée en présence du wali de Tamanrasset et nombre de secrétaires  généraux  de plusieurs départements ministériels. Qualifiant de "pertinente" la décision du Président de la République  relative à la création des wilayas déléguées dans le Sud, le ministre a  relevé "l'amélioration du cadre de vie du citoyen et des domaines de  développement dans ces régions en dépit "de nombreux obstacles liées  essentiellement à la persistance de la mentalité de centralisation à  laquelle il faut mettre un terme". "Actuellement en phase de transition, les wilayas déléguées seront promues  en wilayas à part entière sur la base d’une évaluation effectuée par le  ministère ", a-t-il fait savoir ajoutant que l'objectif de la création de  telles wilayas est de rapprocher les différents services administratifs du  citoyen et créer une dynamique de développement et d’investissement. Dans ce sens, M. Bedoui a exhorté les responsables et les élus de ces wilayas à œuvrer à la concrétisation d'une dynamique économique et  d’investissement en s’appuyant sur les capacités naturelles et ressources  humaines dont elles recèlent notamment la catégorie des jeunes.  Lors d’une visite d’inspection au complexe sportif à Ain Salah, le  ministre a appelé également à l’exploitation des structures sportives et  celles destinées aux loisirs comme les piscines en partenariat avec les  opérateurs privés suivant un cahier de charges "permettant" de recruter les  diplômés universitaires issus de cette région.

APS