Le Qatar accorde un visa à l'arrivée aux citoyens titulaires d'un visa ou d'une résidence dans les États Schengen, au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande ou dans les pays du Conseil de Coopération du Golf.

Le Ministère de l'Intérieur et l'Autorité du Tourisme du Qatar (QTA) ont annoncé, aujourd'hui 10 septembre 2017, de nouvelles mesures de visa pour l'accès au territoire des ressortissants du Royaume du Maroc et de la République d'Algérie.  Ainsi, les citoyens qui le souhaitent peuvent requérir un visa à leur arrivée au Qatar à la condition qu'ils soient titulaires d'une résidence ou d'un visa en cours de validité délivré par l'un des pays membre du Conseil de la Coopération du Golf (Arabie Saoudite, Bahreïn, Oman, Koweït et Émirats arabes unis), par le Royaume-Uni, par les États-Unis d'Amérique, par le Canada, par l'Australie ou la Nouvelle-Zélande ou par un pays membre de la Convention Schengen. Cet assouplissement, qui entrera en vigueur le 15 septembre 2017, permettra aux visiteurs éligibles de recevoir une notification de voyage électronique en remplissant une demande en ligne sur le site http://www.qatarvisaservice.com au moins 48 heures avant le voyage. Pour valider leur demande, les candidats sont invités à fournir une réservation d'hôtel, le billet de retour (ou un ticket pour un vol de transit) et une copie du passeport attestant une durée de validité supérieure à 6 mois.Valable pendant 30 jours, le visa octroyé à l'arrivée permettra à son titulaire une seule entrée au territoire d'une durée maximale de 30 jours avec la possibilité de prolonger le séjour de 30 jours supplémentaires sans quitter le pays. Si le visiteur venait à quitter le pays et souhaiterait y retourner, il devra soumettre une nouvelle demande électronique. A cette occasion, le général de brigade Mohammed Ahmed Al Ateeq, directeur général du département des passeports, a déclaré : "Nous examinons constamment la politique de visa de l'État du Qatar et nous l'actualisons périodiquement en fonction des développements économiques et internationaux afin de faciliter la coopération et attirer les visiteurs des pays cibles. Quant aux citoyens des deux pays qui ne remplissent pas les conditions d'obtention d'un visa à leur arrivée, ils peuvent postuler directement au visa touristique via le portail des visas pour le Qatar".

Ces développements font partie d'une série de mesures prises par le Qatar pour faciliter l'arrivée des visiteurs sur son territoire. En juillet dernier, le pays a lancé une plate-forme e-Visa qui permet aux passagers de toutes nationalités de postuler directement pour obtenir un visa de visite et un visa de touriste dans un système plus efficace et plus transparent. Le Qatar a également annoncé que les ressortissants de 80 pays seraient exemptés de visa.

"Cette étape intervient dans un contexte de développements sur la scène du tourisme. Ainsi, nous travaillons à diversifier les marchés émetteurs de touristes vers le Qatar grâce à la facilitation des politiques d'octroi de visas", a déclaré M. Hassan Al Ibrahim, responsable du développement du tourisme à la QTA. Et d'ajouter : "Nous espérons que cette dernière décision donnera un nouvel élan à nos frères originaires du Maroc et de l'Algérie pour choisir Doha comme destination ou escale dans leurs voyages. De même pour les hommes d'affaires des deux pays qui pourront assister à des événements ou à des réunions et connaître les opportunités d'investissement prometteuses au Qatar". De nouvelles mesures visant à diversifier les marchés émetteurs de touristes seront annoncées dans les jours qui suivent.

Rappelons que le Qatar a lancé, en novembre 2016, un visa de transit gratuit qui permet aux passagers qui passent au moins cinq heures à l'aéroport international de Hamad de rester au Qatar jusqu'à 96 heures (quatre jours). Cette mesure a entraîné une augmentation de 40% du nombre de visiteurs qui ont fait escale au Qatar durant le premier semestre de 2017 par rapport à la même période en 2016.