Le cosplay, concours de déguisement destiné aux  jeunes et le manga suscitent l'intérêt et l’engouement du jeune public du  10e Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda) qui prendra  fin samedi. 

 

Outre les expositions et rencontres  entre  professionnels du 9e art,  l'édition 2017 du Fibda mettant à l’honneur la France, le cosplay, concours  organisé par les éditions spécialisées dans le manga "Z-link" et l`Office  national des droits d`auteurs et droits voisins (Onda),  est l'une des  principales attractions des visiteurs, pour la plupart des jeunes.  Attirés par ce concours qui récompense la meilleure création de costume  inspirée de personnages de BD, de cinéma ou de jeux vidéo, ces jeunes se  sont défilé vendredi au Palais de la Culture,  devant un jury de  professionnels et un public émerveillé. Plus de 60 cosplayeurs ont participé à l'édition 2017 du cosplay, a  précisé Bénédicte Lallane, membre du jury présidé par le bédéiste Phillipe   Brocard, président du Festival Lyon BD. Les  noms des lauréats seront connus samedi lors d'une cérémonie de remise  des prix marquant la clôture du 10e Fibda. 

 

Le manga, autre intérêt du  jeune public

Les mangas connaissent un engouement particulier et suscitent beaucoup  d’intérêt auprès du public du Fibda. Les  jeunes et les enfants sont les  plus attirés par ce genre de bande dessinée japonaise se lisant  généralement de droite à gauche. A la Librairie internationale du Fibda, installée à l’Esplanade Riadh  El-Feth, l’intérêt du public pour le manga se traduit par la demande  "accrue" pour la BD en noir et blanc.     "Les séries de manga japonais notamment les célèbres Death note, Narutu  et Dragon Ball Z sont les plus vendues", a confirmé Sihem Tahar, chargée de  vente au niveau de  cet espace très prisé par les férus de la BD.  Agés entre 12 ans et 24 ans, les visiteurs s'intéressent surtout à "One  peice", une série de mangas créée par le dessinateur japonais Eiichiro Oda,  le plus vendu dans le monde.  Narutu, autre manga culte écrit et dessiné par le Japonais Massashi  Kishimito, attire les passionnés de la BD japonaise, très sollicitée par le  public algérien.  D’autres séries de manga font également succès comme "L’attaque des  titans" de Hajime Isayama,  "Death note"  et "Bakuman" de Takeshi Obata et  Tsugymi Ohba ou encore "Dragon ball Z" de Akira Toriyama.  Le 10e Fibda se poursuit jusqu' au 7 octobre avec au programme des  rencontres et échanges entre bédéistes algériens et étrangers ainsi que des  ateliers d'initiation et de formation  à la bande dessinée.

APS