Les efforts consentis en Algérie pour le suivi et  la prise en charge des élèves surdoués à  travers un système éducatif  intégré et des programmes d'enseignement adaptés à l'image de ceux adoptés  dans le lycée des mathématiques de Kouba (Alger) ont été mis en avant  dimanche à Amman par une spécialiste en psychologie scolaire.

"L'Algérie accorde une grande importance aux élèves et étudiants  talentueux et surdoués et s'attèle, notamment ces dernières années, à  développer un système éducatif intégré visant à s'adapter aux évolutions  constantes en matière de technologie et des  sciences", a expliqué la  chercheuse en psychologie à l'université d'Alger 2, Malika Chaabani, lors  de la 12e conférence arabe de prise en charge des élèves et étudiants  talentueux et surdoués, organisée dans la capitale jordanienne. Intervenant lors de cette conférence, Mme Chabani a présenté la  conclusion d'une étude coréalisée avec Mme Naima Mezrara de la même  université sur la prise en charge des surdoués en mathématiques, précisant  que "l'Algérie tend par tous les moyens à définir des méthodes pour la  prise en charge élèves talentueux et surdoués en s'attelant à la conception  et à l'élaboration de programmes spéciaux à l'instar de ceux adoptés dans  le lycée des Mathématiques de Kouba à Alger".  Cette étude de quatre mois, vise à définir les méthodes suivies pour la  prise en charge au sein de ce lycée et leur apport dans le développement de  la réflexion chez l'élève talentueux". La chercheuse a indiqué que l'Algérie  est l'un des rares pays arabes à  avoir mis en place des programmes spéciaux pour les surdoués en  mathématiques, soulignant à ce propos que la prise en charge doit être  globale (psychologique, sociale, sanitaire et éducative). "Le plus important est de déceler les talents de ces élèves pour les  orienter et les motiver par la suite" précise la chercheuse algérienne dans  son résumé. A signaler que cette Conférence vise à échanger les expériences entre pays  arabes en matière de prise en charge des élèves surdoués.

APS