La Caisse nationale des assurances sociales des  travailleurs salariés (CNAS) a effectué plus de 28.200 contrôles liés aux  accidents du travail et aux maladies professionnelles au niveau des  entreprises, permettant de notifier près de 87.000 recommandations aux  employeurs durant les cinq dernières années, a indiqué lundi à Alger la  directrice de la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, Fatiha Tiar.

"Dans le cadre de ses activités en matière de prévention des risques  professionnels, la CNAS a effectué 28.232 contrôles et enquêtes des  accidents du travail et maladies professionnelles au niveau des  entreprises, ce qui a permis de notifier 86.880 recommandations émises aux  employeurs durant les cinq dernières années", a souligné Mme Tiar lors des  travaux du congrès international sur les risques professionnels. La même responsable a ajouté que 1.783 actions d'information et de  sensibilisation sur la prévention des risques professionnels, en direction  des travailleurs, employeurs, stagiaires et apprentis en formation  professionnelle, ont été effectuées par la Caisse. D'autre part, la CNAS a accompagné 312 entreprises publiques et privées  relevant des secteurs du BTPH, métallurgie et industrie, et a assuré le  suivi de la mise en oeuvre de leurs plans d'action de prévention, ce qui a  engendré, selon la même responsable, "une baisse du taux des accidents du  travail". Par ailleurs, des enquêtes nationales ont été réalisées durant la période  2015-2016 par la CNAS, dont celle effectuée auprès de 500 entreprises sur  la déclaration des procédés de travail susceptibles de provoquer des  maladies professionnelles et une autre sur les conditions de travail dans  la filière de l'industrie du bois. Selon la même responsable, une campagne nationale d'information et de  sensibilisation a été organisée en direction des stagiaires et apprentis  des établissements de la formation professionnelle portant sur la  prévention des risques professionnels. Pour sa part, la directrice générale  de l'institut national de la prévention des risques professionnels (INPRP),  Farida Iles, a mis en avant, dans une communication sur "l'organisation de  la prévention en Algérie et les exigences réglementaires", la nécessité de  développer des stratégies et solutions de prévention en vue de "maitriser  les risques professionnels". Elle a relevé que le ministère du Travail, à travers ses structures et ses  institutions, "a assuré une couverture aussi bien en matière de  législation, d'assistance que de communication, et veille, en coordination  avec les institutions et les parties concernées, à l'élaboration et la mise  en place des politiques et des programmes nationaux de prévention des  risques professionnels".   Elle a rappelé, par la même occasion, les conventions ratifiées par  l'Algérie en vue d'assurer un milieu de travail sain et protéger les  travailleurs contre les accidents de travail et les maladies professionnelles.

APS