Une convention a été signée lundi entre la  Direction de la formation et de l'enseignement professionnels de la wilaya  d'Alger et le représentant de la société "Time Com" spécialisée dans la  fabrication de téléphones portables de marque SAMSUNG en Algérie dans le  but d'insérer 220 diplômés du secteur de la Formation et de l'enseignement  professionnels notamment ceux spécialisés en électronique, maintenance et  réparation des équipements de télécommunications.

Signée sous la présidence du ministre de la Formation et de l'Enseignement   professionnels, Mohamed Mebarki, en présence du Wali d'Alger, Abdelkader  Zoukh, cette convention prévoit le recrutement, dans une première étape, de  60 diplômés des centres de formation professionnelle titulaires de  Certificats de maitrise professionnelle (CMP) dans les spécialités  suivantes: électronique, maintenance et réparation d'équipements de  télécommunications ainsi que ceux titulaires de diplômes de TS dans  plusieurs spécialités notamment la normalisation et les mécanismes de  configuration. Pour sa part, le ministre a souligné l'importance de l'accompagnement des  centres de formation des besoins du secteur économique concernant la main  d'oeuvre, rappelant que le dispositif de formation sanctionné par un diplôme  disposait d'une nomenclature comprenant "442 spécialités englobant 22  branches dont 43 spécialités en électricité, électronique et énergie".  "En 2016, 4 spécialités en matière de réparation de téléphones fixes et  mobiles outre la réparation et l'installation d'équipements de  télécommunications ont été introduites", précisé le ministre qui a ajouté  que le ministère visait à adapter de manière permanente les formations et  les contenus pédagogiques aux évolutions technologiques en vue de mettre à  la disposition du secteur économique des formations professionnelles de  qualité conformes aux standards internationaux. Le secteur de la formation professionnelle dispose de 1.200 structures à  travers le territoire national, encadrées par 30.000 formateurs et cadres  techniques, a-t-il rappelé. Lors de sa visite à certains établissements de formation à Alger, M.  Mebarki a également effectué une visite d'inspection au centre d'excellence  de formation aux métiers de l'énergie et de l'électricité crée en  partenariat avec le Groupe international "Schneider Electric" qui supervise  la formation et la qualification des stagiaires dans les spécialités  d'électricité et d'énergie. Après avoir inspecté le centre d'excellence de formation dans les métiers  de bâtiment et des travaux publics relevant du Groupe Cosider, le ministre  a affirmé que 50 % des diplômés du centre de formation professionnel  étaient titulaires de diplômes dans la spécialité de plomberie. En  revanche, poursuit le ministre, le nombre de spécialistes dans ce domaine  est insuffisant, appelant les stagiaires à investir dans ce domaine étant  donné que l'Etat a assuré toutes les conditions et capacités pour lancer  des projets et des micro-entreprises dans ce domaine. De son côté, le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, a annoncé l'élaboration  d'un programme pour la qualification et la formation de 1.000  fonctionnaires au niveau des communes et circonscriptions administratives  de la capitale, ajoutant que pas moins de 4.500 fonctionnaires avaient  bénéficié d'un programme de formation. D'autre part, M. Zoukh a estimé que le programme lancé par la wilaya 

d'Alger sera soumis à une évaluation pour réhabiliter les constructions et  les façades des bâtiments notamment dans le centre de la capitale.

APS