Le ministre de la jeunesse et  des sports,  El-Hadi Ould Ali a annoncé lundi à Alger le lancement de la campagne de  sensibilisation à l'accompagnement des jeunes porteurs de projets, à  travers des caravanes, qui sillonnent le pays, à l'occasion de la  célébration de la semaine mondiale de l'entrepreneuriat.

Des journées d'information seront également organisées en coordination  avec plusieurs partenaire tout au long du mois de novembre, a indiqué le  ministre qui présidait l'ouverture de la 7e édition de la semaine mondiale  de l'entrepreneuriat (13-19 novembre) à l'Ecole supérieure d'hôtellerie de  Ain Benian, avec la participation des ministres de l'intérieur et des  collectivités locales, M. Noureddine Bedoui et du ministre de la formation  et de l'enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, ainsi que du  conseiller à la présidence de la République, Mohamed Boughazi, et du Wali  d'Alger, Abdelkader Zoukh. Cette manifestation internationale vise à inciter les jeunes à créer des  projets dans leurs domaines, tout en leur assurant un accompagnement dans  la réalisation de leurs projets, a indiqué M. El-Hadi. Cette caravane entrepreneuriale a pour principal objectif "l'information  et la sensibilisation du plus grand nombre possible de jeunes quant aux  différentes opportunités de travail disponibles dans notre pays et la levée  du défi en menant une révolution entrepreneuriale à même de contribuer à la  réalisation du développement durable et économique", a-t-il dit. "Nous avons rencontré, lors du passage de notre caravane, une élite de  jeunes porteurs de projets définis que nous avons encouragés dont de jeunes  entrepreneurs ayant lancé leurs projets et des responsables de différentes  entreprises d'appui, d'emploi et de création d'entreprises, en vue  d'encourager l'échange et la concertation, tout en consolidant la  solidarité entre les jeunes autour de cette première opération du genre  créatrices de postes d'emploi et source de développement, à travers  notamment la création d'activités génératrices de profits", a précisé le  ministre. L'Algérie a, sous la direction éclairée du président de la République, de  tout temps accordé une importance particulière à la promotion de l'emploi  notamment à travers l'adoption de systèmes d'enseignement et de formation  adaptés au marché de l'emploi. Il a indiqué que l'Etat £uvre à encourager les jeunes à investir dans le  domaine de l'entrepreneuriat afin d'assurer des opportunités de travail et  de sources de richesses, notamment dans le domaine de l'industrie, de  l'agriculture et des prestations, dans le cadre d'un plan d'action général  qui contribue à la relance de l'économie, à la promotion de l'emploi et à  la lutte contre le chômage. Il a appelé les jeunes à considérer sérieusement l'opportunité offerte à  travers les nombreuses spécialités disponibles en vue de concrétiser leurs  projets, affirmant que les dispositifs de l'Etat veilleront à les  accompagner en vue de créer de nouvelles sources internes et même externes  qui contribueront à l'opération d'exportation. Il a également fait état des différents plans quinquennaux déjà  concrétisés et les infrastructures réalisées à travers le territoire  national pour assurer les conditions nécessaires au soutien et à la  diversification de l'économie nationale. D'autre part, M. Mohamed Ali Boughazi a précisé que la manifestation  qu'abrite l'Algérie intervient dans un "contexte que vit l'Algérie et le  monde où il n'y a pas de place pour les faibles ou les paresseux mais une  place pour l'invention, l'innovation et la technique". Les jeunes sont la flamme et l'énergie de la nation pour la relance et  l'invention dans un monde qui vit un rythme effréné en terme de technique  et de modernité notamment l'ère de l'économie du savoir, a-t-il dit. Il a également mis en exergue les efforts de l'Etat qui a mobilisé, a-t-il  dit, toutes les potentialités en vue d'atteindre "un saut qualitatif" en  matière d'enseignement, ajoutant que cette énergie est celle qui "aide à  transporter l'Algérie d'une situation à une autre". A l'Ecole supérieur de l'hôtellerie, une mini exposition a été inaugurée  comprenant plusieurs modèles de réalisations et projets d'entreprenariat  des chasseurs de têtes et de ceux titulaires de projets représentant les  différentes wilayas du pays en matière de communication, de travaux  publics, d'agriculture, de tourisme et autres, ce qui dénote le volume de  l'innovation chez les jeunes.  Placée sous le thème "le défi", la manifestation de la semaine mondiale de  entrepreneuriat qui durera jusqu'au 19 novembre s'inscrit dans le cadre de  "la promotion des initiatives de jeunes en termes de formation,  d'orientation et d'accompagnement des porteurs de projets", selon les  organisateurs. Organisée pour la septième fois en Algérie par le ministère de la Jeunesse  et des sports en coordination avec le réseau entrepreneuriat global, la  manifestation vise "à mettre en avant les conditions de création de  l'entreprise, la relation entre l'université et les instituts de formation  dans ce domaine, les moyens de mobiliser les ressources et de présenter les  différents programmes et de promouvoir la culture entrepreneuriale et le  développement de la compétitivité aux niveaux local et régional".

Augmenter à 30% la part de l'entrepreneuriat chez les jeunes dans les programmes de développement  

 Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités  locales, Noureddine Bedoui, a affirmé lundi à Alger que la part de  l'entrepreneuriat chez les jeunes dans les différents programmes de  développement et les projets nationaux et locaux connaitra une augmentation  à près de 30 % pour accompagner et encourager ces jeunes promoteurs. Intervenant à l'ouverture des travaux de la Semaine mondiale de  l'entrepreneuriat à l'Ecole supérieure d'Hôtellerie de Ain Benian en  présence des ministres de la formation et de l'Enseignement professionnels,  Mohamed Mebarki, et de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, ainsi  que du Conseiller à la présidence de la République, Mohamed Ali Boughazi,  le ministre a précisé que la part de l'entrepreneuriat national chez les  jeunes dans les différents programmes de développement et les projets  nationaux et locaux estimée actuellement à 20 % pourrait être augmentée à  près de 25 % ou 30 %, ajoutant que l'entrepreneuriat des jeunes a "prouvé  son efficacité en matière de concrétisation des projets nationaux et  locaux". Le ministre a indiqué que les pouvoirs publics s'attelaient à travers les  moyens locaux, notamment au niveau des régions des hauts plateaux et du  sud, à la création de dizaines de zones d'activité pour les mettre au  service de projets réalisés par de jeunes entrepreneurs et promoteurs en  vue de relancer l'économie. La création de ces zones vitales a pour objectif de booster  l'entrepreneuriat chez les jeunes pour soutenir les mécanismes et  l'accompagnement mis en place par l'Etat en vue de permettre la réalisation  de projets nationaux dans ces zones au profit des jeunes. Le ministre a réitéré par ailleurs la volonté de l'Etat à accompagner  l'entrepreneuriat chez les jeunes afin de relever le défi dans ce domaine. "Nous sommes convaincus que le développement et la construction de  l'économie nationale sont entre les mains de ces jeunes entrepreneurs  porteurs de projets qui jouissent de grandes capacités et du sens de  l'innovation", a déclaré le premier responsable du secteur. M. Bedoui a rappelé les différents programmes et réformes engagés par  l'Etat à l'effet d'assurer un climat propice à la mise en oeuvre de projets  d'entrepreneuriat par les jeunes en Algérie et les aider à relever le défi.  Il a souligné à ce propos que l'Etat avait placé les jeunes au coeur des  réformes et mécanismes", faisant remarquer que cette démarche s'inscrivait  en droite ligne de la vision du président de la République qui considère  que tous les défis économiques doivent être relevés par les jeunes,  notamment dans cette conjoncture financière que connait l'Algérie et  plusieurs autres pays. Le ministre a appelé les pouvoirs publics et privés à accompagner les  jeunes promoteurs diplômés des universités  et instituts de formation pour les aider à concrétiser leurs projets, en  leur garantissant toutes les facilités et moyens nécessaires. Des efforts sont en cours pour surmonter les difficultés financières et  faciliter le contact avec les responsables  locaux et de wilaya, afin d'accorder aux jeunes entrepreneurs "toutes les  facilités, à travers la mise en place de mécanismes idoines et leur  accompagnement dans la concrétisation de leurs projets". L'Algérie demeure ouverte devant les jeunes promoteurs parmi les membres  de la communauté nationale établie  à l'étranger pour les aider à concrétiser leurs idées innovatrices visant à  construire une économie forte, a affirmé le ministre.  Placée sous le thème "le défi", la manifestation de la semaine mondiale de  entrepreneuriat qui durera jusqu'au 19 novembre s'inscrit dans le cadre de  "la promotion des initiatives de jeunes en termes de formation,  d'orientation et d'accompagnement des porteurs de projets", selon les  organisateurs. Organisée pour la septième fois en Algérie par le ministère de la Jeunesse  et des sports en coordination avec le réseau entrepreneuriat global, la  manifestation vise "à mettre en avant les conditions de création de  l'entreprise, la relation entre l'université et les instituts de formation  dans ce domaine, les moyens de mobiliser les ressources et de présenter les  différents programmes et de promouvoir la culture entrepreneuriale et le  développement de la compétitivité aux niveaux local et régional".

R.N