Les membres du Conseil de concertation pour le développement de la Petite et moyenne entreprise (PME) ont pris connaissance, à Alger, des principaux axes à suivre dans le cadre de l'élaboration d'un plan d'action pour 2018 au profit du développement des PME.

Lors d'une cérémonie d'installation des nouveaux membres de ce Conseil, élus le 28 novembre dernier pour un mandat de 3 ans, présidée par le ministre de l'Industrie et des mines, Youcef Yousfi, une feuille de route a été établie pour l'élaboration d'un plan d'action permettant le développement des PME, prévu pour 2018. Ce plan d'action sera axé sur "l'encouragement du développement des PME activant notamment dans le domaine de la sous-traitance industrielle, ainsi que celui de l'exportation, en cohérence avec la politique du Gouvernement, en vue de la réduction de la facture d'importation du pays", a indiqué, en marge de cette réunion, à la presse, le directeur de la PME auprès de ce ministère, Mourad Arif. A cet effet, plusieurs rencontres entre les membres du Conseil et les cadres du ministère, devraient être "très prochainement" organisées en vue de discuter les préoccupations concernant ces deux priorités, a-t-il ajouté, expliquant que le Conseil aura la mission de regrouper les données et statistiques économiques autour du tissu de PME du pays avant de les transmettre au ministère. Le ministère, quant à lui, exploitera ces données en vue de mettre en place les politiques concordantes au profit du développement des PME, a ajouté le même responsable. Pour rappel, ce conseil qui est un espace de concertation, comprend les représentants de différentes associations professionnelles œuvrant dans le domaine de la PME. M. Yousfi a indiqué, lors de cette rencontre, que Salah Eddine Abd Esmed, représentant du Forum des chefs d'entreprises (FCE), assurera la présidence de ce conseil. Lors de cette même rencontre, le ministre a également appelé les nouveaux membres du conseil à installer, incessamment, les six (6) commissions permanentes qui sont "le carrefour des réflexions et le réceptacles des projets novateurs de politiques et de programmes d'appui" à l'entreprise. Ainsi, pour rappel, le Conseil est constitué de six commissions permanentes qui veilleront à la consolidation de la force de proposition qu'est le conseil pour le gouvernement, à savoir la commission de la stratégie du développement et de la modernisation des PME, la commission du partenariat public-privé et de la sous-traitance et la commission de l'économie numérique. Il s'agit également de la commission des technologies de l'information et de la communication (TIC) et du développement des start-up, la commission de la veille et du système d'information économique sur les PME, la commission du développement des PME à l'international et la commission de la recherche et  développement, de l'innovation et de la compétitivité des PME.

  1. B.