Imprimer
Catégorie : Actualite

Le projet de rationalisation de la consommation du carburant n'affectera pas les besoins des citoyens, a affirmé à Oran le ministre de l’Energie, Salah Khebri. 

Le projet de rationalisation du carburant à travers le pays, qui est en cours d’élaboration, n'affectera pas les besoins des citoyens en ce produit vital et l’opération d’approvisionnement, a déclaré M. Khabri à la presse en marge de sa visite au centre pétrochimique d’Arzew (Oran).  Le ministre a ajouté, dans ce cadre, que l’objectif de ce projet qui sera élaboré prochainement est de lutter contre le gaspillage et la  contrebande touchant le carburant qui est un produit dont le coût en devises est important. L’opération vise aussi à garantir l’approvisionnement équilibré et permanent des citoyens, a-t-il ajouté à ce propos. M. Khabri a qualifié ce projet de nécessaire pour moderniser l’opération d’approvisionnement du carburant dont le prix reste très faible et rationaliser les dépenses d’importation de ce produit, "à un moment où nous avons le plus besoin de préserver les ressources en devises". "Jusqu’à la réception de trois projets de raffineries qui œuvreront à la production de dérivés de différentes variétés de carburant et de produits pétroliers, nous sommes dans l’obligation de poursuivre le rythme d’importation du carburant avec rationalisation", a ajouté le ministre, soulignant que les projets de raffineries de Tiaret, de Biskra et de Hassi Messaoud se concrétisent à un "bon rythme" et les études ont été élaborées pour le lancement de leur réalisation. Le ministre a toutefois déploré le retard accusé par le projet de la raffinerie de pétrole de Tiaret prévu pour être lancé en travaux en 2010 ou son transfert vers un autre site, soutenant que ce genre de projets est important pour réaliser l’autosuffisance en matière de carburant. Les trois raffineries devront atteindre une capacité productive de 5 millions de tonnes/an chacune, soit un total de 15 millions de tonnes. En dépit des efforts déployés par les quatre raffineries en service actuellement à Adrar, Arzew, Skikda et Hassi Messaoud pour couvrir les besoins nationaux à travers l’exploitation de sa capacité extrême, la demande sur le carburant reste élevée, a encore indiqué M. Khabri. Par ailleurs, le ministre a exhorté les responsables de la société de transport maritime d’hydrocarbures relevant du groupe Sonatrach de combler les pannes des cinq bouées de chargement au large du port pétrochimique d’Arzew, tout en exprimant son insatisfaction quant à la lenteur dans la réparation de ces équipements nécessaires pour faciliter le chargement des hydrocarbures surtout dans des conditions climatiques difficiles.  A. M.