Imprimer
Catégorie : Actualite

Le ministre de l’Energie, Salah Khabri, a inspecté mardi le chantier de réhabilitation de la raffinerie de Sidi Arcine, dans la commune de Baraki à Alger, qui vise à augmenter ses capacités.

En effectuant une tournée sur le périmètre du site, le ministre n’a constaté aucun signe d’activité sur le chantier et seules quelques affiches indiquaient que les travaux sont confiés à la société Technip. Tout de suite après sa brève tournée, le ministre a tenu une réunion restreinte avec son staff et les responsables de la raffinerie sans faire de déclaration à la presse. Le ministre a reçu des explications sur le chantier de réhabilitation de la raffinerie, qui doit renouveler une partie de ses équipements et acquérir deux nouvelles génératrices d’électricité. Cette raffinerie sera aussi dotée d’une nouvelle salle de contrôle et de laboratoires récents ainsi que de 21 bacs de stockage supplémentaires.        A la fin des travaux, la raffinerie verra sa capacité de production en gasoil passer de 737.000 tonnes à 1,18 million de tonnes et doubler la capacité de l’essence super avec une augmentation conséquente des capacités de stockage des carburants. La raffinerie a traité 2,8 millions de tonnes d’hydrocarbures en 2014 et emploie 717 personnes dont 59% en maîtrise.        La raffinerie comporte aussi une petite unité pour le traitement des effluents afin de que les rejets soient dirigés vers une unité de traitement extérieure. Technip a remporté en 2010, auprès de Sonatrach le contrat de réhabilitation et de modernisation de la raffinerie d’Alger.