Une quantité de 40 000 doses supplémentaires de  vaccins antigrippal sera distribuée à partir de samedi au niveau des  structures de la santé publique, a affirmé mercredi à Alger, le directeur  général de la prévention au ministère de la Santé de la Population et de la  Réforme hospitalière, Djamel  Fourar, qui explique qu'il s'agit d'un  "appoint" devant permettre de vacciner les populations à risque.

 

"A partir de samedi, il y aura la distribution de 40 000 doses  supplémentaires pour répondre aux besoins des populations à vacciner"  contre la grippe saisonnière , a déclaré le responsable sur les ondes de la  radio nationale, relevant que cette acquisition constitue "un appoint  largement suffisant" pour faire vacciner les sujets qui représenteraient  des risques. Indiquant qu'une quantité de 2,5 millions de doses a été ramenée pour  l'année 2017, dont 1 300 000 ont été affectées aux structures de santé, M.  Fourar a noté que 82 % de cette quantité affectée ont été consommé,  précisant que des instructions ont été données par la tutelle aux établissements de santé pour "réactiver  leur stock de vaccins".  Il a ajouté que la campagne de vaccination "est prolongée jusqu'à mars"  dans la mesure où l'activité grippale est toujours en cours et que les  prévisions du Réseau national de surveillance de la grippe annoncent "un  pic" de cette activité grippale de mi-janvier à février. Rappelant que le ministère de la santé a eu toujours un dispositif  spécifique en matière de lutte et de prévention contre la grippe  saisonnière, M. Fourar a souligné que ce dispositif comprend plusieurs actions, entre autres, "l'organisation  d'une campagne de sensibilisation qui a commencé cette année au mois de  septembre, une campagne de vaccination contre la grippe saisonnière entamé  le 15 octobre 2017 et qui continue puisque l'activité de la grippe est  permanente".  Interrogé sur l'impact qu'aurait la grève des médecins résidents sur  l'application des mesures contenues dans le dispositif de la tutelle, M.  Fourar a indiqué que "jusqu'à maintenant, il n'y a aucun problème de prise  en charge".  A rappeler que le ministère de la Santé avait indiqué mardi que neuf (09)  personnes sont décédées des suites de complications de la grippe  saisonnière, précisant que "les neuf personnes décédées étaient soit des  femmes enceintes soit majoritairement des personnes souffrant d'une maladie  chronique et aucune n'avait été vaccinée contre la grippe saisonnière",   Le ministère de la Santé a relevé  que depuis le début de l'actuelle  saison grippale, il a été enregistré "23 cas de grippe saisonnière de forme  compliquée ayant entrainé 9 décès". Il a rappelé que "le moyen le plus efficace de se protéger de la grippe  saisonnière et de ses complications est la vaccination qui est fortement  recommandée pour les femmes enceintes, les personnes âgées de plus de 65   ans et les personnes souffrant d'une maladie chronique quel que soit leur  âge". "Cette vaccination est d'autant plus importante que le pic saisonnier de  la grippe n'est pas encore atteint", a averti le ministère de la Santé,  assurant que le vaccin contre la grippe "est disponible dans les structures   sanitaires de proximité et en pharmacie où il est remboursé par la  sécurité sociale". Il a rappelé, en outre, qu'il est "possible de réduire ou de freiner la  propagation de la grippe en prenant certaines précautions, telles que se  laver souvent les mains au savon liquide, le lavage des mains étant un   excellent moyen d'éviter d'être contaminé et de contaminer les autres,  utiliser des papiers-mouchoirs et les jeter dans une poubelle immédiatement   après s'en être servi ou encore tousser ou éternuer contre le creux du  coude et non dans la main".

A.A