Le ministre de la Formation et de l'enseignement  professionnels, Mohamed Mebarki a affirmé, mardi à Alger, que près de 80%  des sortants en apprentissage étaient retenus dans des entreprises  économiques où ils ont effectué leurs stages pratiques.

 

Intervenant devant la commission des Finances et du budget à l'Assemblée  populaire nationale (APN) dans le cadre de l'examen de la loi portant  règlement budgétaire de 2015, le ministre a précisé que près de 80% des  sortants en apprentissage sont retenus dans les entreprises économiques où  ils ont effectué leurs stages pratiques.  A ce propos, le ministre a affirmé que son secteur accorde une importance  particulière à l'apprentissage en tant que meilleur moyen pour faciliter  l'intégration dans le monde du travail en vue d'augmenter progressivement  le nombre des inscrits en ce mode de formation. Mettant l'accent sur l'importance de renforcer et d'élargir la coopération  entre le secteur de la formation professionnelle et les entreprises  économiques en tant que "partenaire clé", M. Mebarki a ajouté que cette  démarche vise à former une main-d'oeuvre qualifiée répondant aux besoins de  l'économie nationale et ce, a-t-il dit, à travers la conclusion de  conventions et la création d'un centre d'excellence en coordination avec  les entreprises pionnières dans certaines spécialités. Le ministre a fait savoir, dans ce sens, que le secteur compte ouvrir des  spécialités adaptées aux spécificités de chaque région de manière à  répondre aux besoins du développement local. Evoquant la stratégie de la formation professionnelle, le ministre a fait  savoir que son secteur assure chaque année la formation de 700.000  stagiaires dans les différents modes et spécialités.

N.A